• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Un numéro vert pour dénoncer les violations de droits de l’homme et les actes de torture

Un numéro vert pour dénoncer les violations de droits de l’homme et les actes de torture

La Commission des Droits de l’Homme du Cameroun (CDHC) lance un numéro vert, le 1523 pour soumettre toutes requêtes, écouter, assister et orienter les usagers. L’appel est gratuit, aucun souci si l’usager n’a pas de crédit pour les appels.

Le numéro 1523 est ouvert à toute personne qui souhaite se plaindre d’un cas de violation des Droits de l’Homme, ou exprimer ses inquiétudes quant à la jouissance de ses droits, ainsi qu’à des fins informatives. C’est une ligne de communication libre et sécurisée, responsable et totalement confidentielle dans le respect des règles éthiques d’anonymat et de protection de l’information.

Cette initiative substantielle de la CDHC vise à : « contribuer au développement d’une culture des Droits de l’homme (…) à la consolidation de l’État de droit et à la lutte contre l’impunité en matière des Droits de l’homme », comme le prévoient respectivement les articles 4 et 6 de la loi n° 2019/014 du 19 juillet 2019 portant création, organisation et fonctionnement de la CDHC. Une opportunité pour la CDHC de remplir ses missions aussi bien de promotion et de protection des Droits de l’homme que de prévention de la torture.

Bon à savoir, la CDHC reçoit et traite tous les cas gratuitement et par le principe de l’intégrité du défenseur des Droits de l’homme, elle est une institution « zéro corruption ». Les camerounais sont donc appelés à faire un usage approprié et responsable du numéro vert 1523 pour un environnement durable de respect des Droits de l’homme.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *