• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

L’Association des Bayam Selam du Cameroun et de la Diaspora redynamise l’antenne régionale du Nord-Ouest en réinsérant les femmes et les jeunes

L’Association des Bayam Selam du Cameroun et de la Diaspora redynamise l’antenne régionale du Nord-Ouest en réinsérant les femmes et les jeunes

« Le Petit Peuple prend son destin en main : ASBY se déploie à travers la réinsertion des femmes et des jeunes du NOSO à travers les activités génératrices de revenus pour leur autonomisation et pour la promotion des activités scolaires et culturelles ». C’est le point focal qui a marqué le déploiement de l’ASBY ce 12 octobre 2022 à Bamenda dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, l’une des régions du Cameroun en crise depuis plus de cinq ans. La présidente fondatrice Marie Mbala Biloa empêchée a été représentée.

Une grande mobilisation des membres de l’ASBY sur cette esplanade de la préfecture de la Mezam. Mobilisation faite par Ateh Grace Ntumazah, vice-présidente nationale chargée du monde rural et de l’artisanat, le coordonnateur de l’antenne régionale ASBY du Nord-Ouest Michael Kombuwo Ngnimpa, leur équipe, sans oublier les chefs supérieurs.

Malgré la crise qui perdure dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO) depuis l’an 2016, la présidente fondatrice et ses collaborateurs envisagent toucher des milliers de membres dans ces régions où la paix est loin de régner, on compte malheureusement les morts tous les jours.

La présidente fondatrice de l’ASBY à travers sa représentante à Bamenda a remercié le gouverneur du Nord-Ouest Adolphe Lele Lafrique : « Nos remerciements vont à l’endroit du Gouverneur et de toute son administration. Merci beaucoup notre Parrain Monsieur le Gouverneur.  Merci pour cette marque de confiance au petit peuple qui a décidé de prendre son destin en main. Cher Parrain, nous sommes fatigués de cette guerre qui nous rend encore plus vulnérables qu’avant. Nous sommes fatigués de pleurer nos enfants que ce soit du côté des militaires que des « ambazoniens » sans oublier nous même les civils. Que dire de notre Marraine, la Dame au Grand Cœur Madame Nadine PERRAULT, Représentante des Nations Unies, quia entendu nos cris et pleurs n’a pas hésité à venir au secours des enfants du NOSO pour qu’eux aussi bénéficient de l’éducation comme les autres enfants. Mille fois MERCI MAMA. Qui dit MERCI au Cameroun en redemande encore. Nous pensons que ce n’est que le début de notre collaboration. Nous allons continuer avec vous le renforcement des capacités en formation de la jeunesse qui est le fer de lance de la nation ».

Ce jour a été aussi une occasion de procéder à l’installation du coordonnateur de l’antenne régionale ASBY du Nord-Ouest. Michael Kombuwo Ngnimpa s’exprime : « Mon premier chantier est de réduire le chômage, aider les jeunes, la tranche qui m’intéresse est de 17 à 35 ans. Ils peuvent par exemple élever les porcs, cultiver dans les champs, bref l’ASBY va les réinsérer dans la vie active en leur apprenant des petits métiers ».

DONS UNICEF

Pour la réussite de cet évènement, l’Association des Bayam Selam du Cameroun et de la Diaspora (ASBY) a bénéficié de l’appui de plusieurs partenaires, elle a demandé des appuis multiformes aux organismes et à leurs Membres d’Honneur. Certains qui ont trouvé leur initiative   louable, les ont accompagnés à savoir :

  • Madame    Nadine PERRAULT -Représentante de l’UNICEF au Cameroun
  • Monsieur OKIE JOHNSON NDOH-Directeur General de la CSPH 
  • Monsieur FONGOD Edwin NUVAGA -Directeur General des Douanes 
  • Son Excellence Monsieur PETER MAFANY MUSONGUE-Président CNPBM
  • Pr UPHIE CHINJE FLORENCE EPSE MELO, Recteur de l’Université de Ngaoundere
  • Son Excellence Monsieur MARTIN CHUNGONG AYAFOR- Ambassadeur du Cameroun en RDC
  • Monsieur MVONGO SERGE-Président Directeur General de KALIO
  • GENERAL DE BRIGADE DANIEL NJOCK ELOKOBI-Directeur Central de la Coordination à la Gendarmerie Nationale  

L’ASBY est déterminée à sa manière à stopper la guerre dans le NOSO en incitant les jeunes à sortir de la brousse et leur apprendre véritablement un métier qui leur permettra d’être autonomes. Le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique a du reste offert à l’ASBY près de 80 places aux jeunes. Ils sont environ 300 jeunes sortis de la brousse qui ont déjà intégré l’ASBY.

Pour une éducation de qualité, l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance a offert des fournitures scolaires à ces touts petits, qui ont eux aussi droits de partir à l’école.

Ce 19 octobre 2022, la présidente fondatrice Marie Biloa Mbala sera reçue par le représentant de UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, afin de bénéficier plus d’aide pour la réinsertion des femmes et des jeunes.

Un travail qui ne fait que commencer, l’ASBY a vraiment besoin de soutien, qui sait ? Peut-être la paix dans la NOSO passera par l’Association des Bayam Selam du Cameroun et de la Diaspora.    

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *