• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Cameroun : Financement des projets routiers le partenariat public-privé une réalité

Cameroun : Financement des projets routiers le partenariat public-privé une réalité

Le 14 octobre dernier à Yaoundé une mission conduite par Cindy Meuric du cabinet FRS Consulting a été reçue par le ministre des Travaux publics et ses plus proches collaborateurs dans le but de voir dans quelle mesure financer des projets routiers dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Une mission d’appui dénommée FRS Consulting a exprimé son besoin de soutenir le Cameroun dans la recherche des bailleurs et partenaires pour la réalisation des projets routiers d’envergure. Le planning propose au ministre des Travaux publics d’organiser une table ronde des bailleurs au début de l’année 2023 afin de susciter l’intérêt des financiers sur la scène internationale.

En clair, il sera question pour cette équipe d’appui, d’accompagner l’Etat dans la recherche des partenaires techniques et financiers qui interviendront soit pour les études, soit pour la réalisation des projets correspondants à l’exigence des critères du partenariat public-privé.

Cindy Meuric et son équipe ont déclaré qu’ils sont aptes à organiser une table ronde de haut niveau, efficace dans le but de concrétiser le financement des projets majeurs préalablement sélectionnés par le Cameroun.

Au ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi d’insister sur la nécessité d’obtenir au préalable des lettres de manifestations d’intérêt de bailleurs pour que les actions envisagées ne soient pas vaines. Le patron des travaux publics a rassuré sur l’existence d’une base de données de projets prioritaires à réaliser dans le secteur routier.

Huit projets seront réalisés dans le cadre du partenariat public-privé, projets issus du Plan Directeur Routier du Cameroun, de la stratégie intégrée des infrastructures de transport multimodal et du programme de connectivité par la route et visant en outre, à assurer la desserte des pôles industriels et portuaires de Kribi, Limbé et Douala ont été évoqués. Il s’agit entre autres de la phase II du projet de construction de l’autoroute Edéa-Kribi-Lolabé (92km) ; de la construction de l’autoroute Douala-Limbé (70km) ; de la construction de la voie de contournement de la ville de Douala avec construction d’un troisième pont sur la Wouri (47,3km) ; de la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala phase II, Bibodi-Douala(139km) ; de la construction de la voie de contournement de la ville d’Edéa avec la construction d’un pont et ses accès sur la Sanaga au croisement des deux bras mort et vif de ce fleuve (17,6km) ; de la construction de l’autoroute intersection Yaoundé-Douala-Bafoussam (250km) ; de construction de l’autoroute Bafoussam-Bamenda (116km) et de la construction de la voie de contournement de la ville de Garoua avec construction d’un second pont sur la Bénoué (39,9km). Pour ces projets, les études de préfaisabilité, les études de faisabilité et les études d’avant-projet sommaire sont disponibles pour la plupart alors que certains à l’instar de la phase II de l’autoroute Yaoundé-Douala disposent de dossier de consultation et d’avis de soutenabilité budgétaire.

Le Cabinet FRS Consulting est spécialisé en stratégies, innovation et financements publics dans des domaines divers.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *