• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Sectes pernicieuses quand l’Église Évangélique du Cameroun s’en mêle

Sectes pernicieuses quand l’Église Évangélique du Cameroun s’en mêle

L’Église Évangélique du Cameroun (EEC) de Nlongkak a organisé le 30 novembre dernier une conférence débat sur le thème : « Connaître les sectes pernicieuses pour s’en prémunir et pour s’en affranchir ». Les fidèles venus nombreux ont suivi avec beaucoup d’attention les différents enseignements.

Cinq sous thèmes étaient au centre de cette conférence débat : les sociétés secrètes dans les religions traditionnelles africaines ; la connaissance de la franc maçonnerie et les symboles sataniques, le calendrier ; la Rose Croix ; le chrétien face aux sectes ; comment faire pour s’affranchir des sectes pernicieuses. Cinq pasteurs sur le panel, tous officiant à l’EEC de Nlongkak pour édifier les nombreux fidèles qui ont fait le déplacement.

« Le combat est rude et pas du tout facile pour le reste des fidèles chrétiens qui n’a pas fléchi les genoux pour faire allégeance aux esclaves de Satan qui ont tout sauf Christ et la paix. Ces bandits ou diables s’appellent aujourd’hui rotariens, lions, rosicruciens, francs-maçons, membres de sociétés secrètes et traditionnelles et la liste est longue. Par ces moments difficiles qui présagent la fin des temps, il ne serait pas superflu pour l’église qui est la meilleure enseignante d’éveiller la conscience des chrétiens à ne pas être naïfs pour se faire recruter par ces groupes ou ces cercles dangereux qui n’ont que pour finalité de mener l’être humain à la destruction, je dirai à la perdition », c’est ainsi une partie de l’introduction de la conférence débat faite par le révérend Jean Roland Noukoua par ailleurs modérateur de ladite conférence pour attirer justement l’attention des fidèles.

Il faut dire que cette conférence débat était aussi une occasion de dire aux personnes qui ont déjà trempé, qui sont fatiguées de ces milieux, qui sont devenues des esclaves, qu’il est possible de sortir des griffes de Satan pour être en sécurité avec le Christ qui est venu afin que ses brebis aient la vie en abondance car Jésus est venu nous affranchir pas pour devenir des esclaves. Le chrétien d’aujourd’hui ne doit donc pas être ignorant de cette réalité, comme le dit l’adage « Un homme averti en vaut deux ».

D’après Juges 10 : 10 -13 dans la Bible, le chrétien doit savoir que ceux qui vivent dans les sectes sont des révoltés contre Dieu et le font dans l’égarement, dixit le révérend Jean Claude Wokam qui poursuit : « Face aux sectes le chrétien doit s’exercer à la pratique de la dénonciation, il doit mettre un terme au laxisme constaté et flagrant vis-à-vis de la prolifération inquiétante des sectes sur la place publique et même dans l’église. Le chrétien doit faire preuve de courage pour oser dire non à toute proposition d’appartenance à une secte, il doit être capable de laisser libre cours à son esprit de discernement critique, d’ouverture d’esprit en gardant son esprit lucide et en éveil, ceci n’est possible que par la connaissance des techniques de manipulation mentale et d’endoctrinement ».

Nul ne le démentira, les sectes constituent les stimulants, les interpellations adressées à la conscience humaine et en particulier à la conscience chrétienne pour qui les sectes sont le plus souvent le témoignage d’un devoir accompli. Elles sont le plus souvent l’exposition des frustrations et des déceptions ressenties, les hommes particulièrement les jeunes sont à la recherche de la vérité, du spirituel élevé. Une manière comme on le dit « Vivre riche et mourir jeune ». Bref les sectes interpellent les hommes, l’église et les chrétiens.

En fait, nul n’est épargné par les sectes déclare la révérende Abestine Memiafo : « Chacun de nous, chacun de vous peut être confronté à une situation d’emprise sectaire par un membre de sa famille, par un collègue, par un ami, un enfant même un voisin. On peut se retrouver dans une secte de manière consciente ou de manière ignorante. Cas d’un homme. Quand j’étais à Bafoussam, un monsieur a construit une très belle maison. Un soir on sonne à son domicile, il est surpris que le gardien lui dise que beaucoup de voitures sont garées à l’extérieur, lui-même prend la peine de sortir. Devant le portail, le propriétaire demande à celui qui a pris le devant, que me vaut l’honneur de votre visite, à lui de répondre que le message est bien passé, le code a été reçu, nous venons vous souhaiter la bienvenue comme nouveau membre. Membre de quoi s’interroge le monsieur. L’étranger lui demande s’il blague car il a remarqué un objet qu’il a reconnu sur sa maison, jusque-là le propriétaire ne comprenait rien, il lui a donné sa carte et ils sont partis ».

Le propriétaire a simplement été dupé car l’ingénieur qui a construit sa maison en y mettant l’objet lui a fait croire que c’était un embellissement, que non, un objet qui démontrait le symbole de l’appartenance d’une secte, la franc maçonnerie, du coup ses invités surpriss ont cru qu’il était des leurs. On comprend donc que chaque personne est une potentielle victime confrontée soit à un individu tombé dans les pièges des sectes ou la personne peut être amenée dans les pièges des sectaires.

La solution pour s’affranchir des sectes pernicieuses est de prier sans cesse, respecter celui qui est dans cette mauvaise posture. Selon la révérende Abestine Memiafo, ne pas stigmatiser le sectaire, l’apprécier bien que sa conviction ne soit pas bonne. Lui dire qu’on l’aime car Christ l’aime, il pardonne au-delà de ce qu’on peut imaginer. Le pousser à parler car quand il le fait c’est une forme de délivrance, il se décharge. Le chrétien doit avoir une oreille attentive.

Quant aux sectaires, ils doivent se rapprocher de vrais hommes de Dieu, passer par un vrai programme de délivrance. Que Dieu nous aide donc à sortir des sectes ou ceux qui y sont à les faire sortir. Pour finir Pasteur Memiafo épse Kemogne a fait un témoignage : « Moi j’ai travaillé avec une femme qui avait déjà donné trois personnes. Pourquoi tu t’entêtes à aider cette femme me demandait-on ? A moi de répondre que le Seigneur est venu pour les pêcheurs repentants. Et la dame avait dit qu’elle a déjà trop souffert elle ne veut plus donner les gens, qu’on doit l’aider à sortir de cette secte afin que la liste des morts s’arrête, et elle en avait encore à donner. Il fallait prendre un sérieux programme de délivrance pour que l’hécatombe s’arrête car elle avait déjà enterré son petit frère, sa petite sœur et sa première fille, quand elle commençait, elle ne savait pas que c’était comme ça ».

Pathétique en effet. Soyons donc patients avec ces sectaires, qui doivent éviter les diseurs de bonne aventure, les tradipraticiens mais se focaliser plutôt sur la Bible car la parole de Dieu affranchit, elle est la vérité pure et dure, ne l’oublions jamais. Quant aux fidèles chrétiens, évitez l’envie, la jalousie, se contenter du peu que Dieu leur donne afin d’éviter les dégâts, mieux une mort subite.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *