• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Accélération de la vaccination contre la Covid 19 au Cameroun le Partenariat Mondial en mission

Accélération de la vaccination contre la Covid 19 au Cameroun le Partenariat Mondial en mission

Le Partenariat Mondial pour la distribution des vaccins Covid 19, en présence des représentants de l’UNICEF (le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance), l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), le PEV (Programme Élargi de Vaccination) Covax/ Gavi entre autres organisations face aux hommes de média jeudi dernier à Yaoundé, a tenu à informer la presse sur le 5ème tour de la campagne d’intensification de la vaccination contre la Covid 19 lancé le 18 novembre dernier.

Pour la majorité des camerounais, la Covid 19 ferait partie du passé. Elle a fait des dégâts certes, l’on a enregistré bon nombre de morts depuis avril 2019 avec le premier cas détecté au Cameroun le 06 mars 2019, mais aujourd’hui les camerounais se demandent pourquoi se faire vacciner alors que la maladie semble avoir disparu ? Les mesures barrière recommandées à l’époque sont ignorées des camerounais de nos jours, pas de port de cache nez, pas de distanciation sociale, les individus se serrent les mains, bref, le slogan « La Covid 19 sévit toujours faisons-nous vacciner » serait un leurre.

Dr Landry Tsague, MD, MPH, PhD, Senior Health Adviser, UNICEF Office to AU & ECA reconnait que les mesures préventives lorsqu’on les cumule réduisent le risque de contamination : « Être vacciné, respecter la distanciation sociale, porter le masque réduit significativement le risque de contracter le virus, c’est un fait scientifique. Il y a quelques années lorsque le monde faisait face à cette pandémie, nous n’avions que les mesures barrières comme solution. Les sociétés se sont presque arrêtées, beaucoup d’économies ont connu des chocs, le Cameroun n’est pas en reste. Sur le plan scientifique il y a eu des évolutions, les différents vaccins ont été rendus accessibles. Aujourd’hui le défi que nous avons c’est que les pays du Nord, les pays développés qui ont produit ces vaccins se sont d’abord prémunis. La couverture vaccinale dans ces pays avoisine les 95% ».

Les vaccins contre la Covid 19 protègeraient contre les formes graves de la maladie et la mort en aidant l’organisme à développer une immunité. Une protection qui ne convainc pas les populations bien réticentes aux vaccins contre la Covid 19, selon elles inutile de se prémunir contre la maladie.

La mission conduite par Dr Richard Mihigo, le coordonnateur mondial adjoint pour le déploiement des vaccins Covid, par ailleurs directeur COVAX/GAVI, avant de rencontrer la presse, a pris la peine de rencontrer les autorités camerounaises avec qui elle a eu des discussions assez encourageantes : « Nous avons des équipes sur place qui se sont déployées sur le terrain pour des aspects opérationnels, que ce soit au niveau de l’UNICEF, de l’OMS, sous la coordination du ministère de la santé publique. Le rôle de la mission est de discuter des aspects plus stratégiques. Nous avons effectué une visite impromptue à l’hôpital du district d’Efoulan le deuxième jour de notre mission, nous sommes tombés sur le médecin chef de district avec toute son équipe cadre en pleine réunion de formation des équipes qui vont être déployées sur le terrain. Nous avons vu au niveau du PEV la logistique qui a été déployée pour dispatcher les vaccins sur le terrain. Nous avons aussi été témoins des discussions dans les différents comités de mobilisation sociale pour effectivement gérer les rumeurs ».

Le Secrétaire Permanent du PEV, Dr Shalom Tchokfe Ndoula a déclaré que les équipes de vaccination seront partout pendant les 10 jours : « Le système de santé au Cameroun c’est 197 districts, 1943 aires de santé, plus de 5000 formations sanitaires ».

Ce 5ème tour de vaccination cible plus les personnes âgées, celles qui souffrent du diabète, l’hypertension artérielle, les personnes qui ont 18 ans et plus, les personnes déjà vaccinées et éligibles à la dose de rappel, les femmes enceintes et celles qui allaitent, le personnel de santé.

Trois vaccins sont proposés : Johnson and Johnson en dose unique, Pfizer en deux doses espacées de 21 jours et Sinopharm. La vaccination se déroule dans les formations sanitaires, les marchés, les chefferies, les églises, les mosquées, les administrations, les entreprises et autres lieux de regroupement identifiés dans le cadre de la planification opérationnelle.

Selon les sources du ministère de la Santé Publique à ce jour la stratégie vaccinale déployée au Cameroun depuis le 12 avril 2021 a permis d’organiser 4 tours de campagnes, les statistiques affichent 12% de la population âgée de 18 ans et plus déjà couverte avec près de deux millions de personnes complètement vaccinés pour près de deux millions de doses de vaccins administrés.

Au regard de la situation épidémiologique de la Covid 19 au Cameroun l’on enregistre plus de 124 mille cas positifs, près de 122 mille rémissions, près de 2000 décès, 42 cas actifs avec un patient hospitalisé et aucun patient sous oxygène. Le taux de guérison est de 98,4% pour un taux de létalité de 1,6% et un taux de sévérité de 0%.

Bien que le Partenariat Mondial donne accès à un financement opérationnel urgent, à une assistance technique et à une mobilisation politique dans l’optique d’intensifier la vaccination en suivant les progrès de l’atteinte des cibles, il sera vraiment difficile de toucher les populations qui restent méfiantes à ces vaccins qui ont créé des polémiques à travers le monde. Rendez-vous le 27 novembre prochain pour les nouvelles statistiques de cette 5ème campagne de vaccination contre la COVID 19.   

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *