• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Comment mettre en place dans le système institutionnel et dans l’écosystème financier le modèle économique des Caisses de Dépôt ?

Comment mettre en place dans le système institutionnel et dans l’écosystème financier le modèle économique des Caisses de Dépôt ?

La question est au centre du séminaire ouvert ce mercredi matin par le ministre des Finances Louis Paul Motaze, à ses côtés le directeur général de la Caisse de Dépôt et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI), Lassina Fofana. Le Forum des Caisses des Dépôts, actuellement présidé par la Caisse des Dépôts et Consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI), regroupe l’ensemble des Caisses de Dépôt. Il a pour mission de promouvoir le modèle des Caisses de Dépôt en partageant ses valeurs et son rôle dans l’accompagnement des politiques publiques à travers la mobilisation des ressources additionnelles et le financement de l’économie.

Deux thèmes ont ponctué les travaux de cette journée, à savoir : « Le modèle économique d’une Caisse de Dépôt », et « La place de la Caisse de Dépôt dans le système institutionnel et dans l’écosystème du pays ».

Le modèle économique des Caisses de Dépôt repose sur la combinaison d’une stratégie basée sur la mobilisation de ressources « longues » fléchées sur des investissements avec une gouvernance autonome, vertueuse et des pratiques conformes aux meilleurs standards. Pour investir, les Caisses de Dépôt doivent disposer d’un niveau de fonds propres important. Ces fonds sont constitués de la dotation de l’Etat et de réserves cumulées au fil des années.

L’intervention des Caisses de Dépôt se caractérise par leur :

  • Action pérenne et rentable : rentabiliser leurs investissements pour garantir la pérennité de leurs fonds propres afin d’assurer leur solvabilité et leur liquidité.
  • Action structurante : les interventions des Caisses doivent avoir un impact significatif et un effet de levier direct ou indirect qui permet de démultiplier l’investissement initial dans le secteur ou le projet concerné.
  • Action complémentaire : les Caisses apportent une valeur ajoutée sans se substituer aux acteurs publics et privés. Les Caisses sont donc un trait d’union entre les acteurs des secteurs publics et privés.
  • Action contracyclique : soutien à l’économie en période de crises.

Assurer la mobilisation et la gestion sécurisée des ressources et contribuer au financement de l’économie sont les deux principales missions des Caisses de Dépôt.

Lors de son allocution, le ministre des finances Louis Paul Motaze a déclaré : « Dans les pays où les Caisses de Dépôt sont fonctionnelles, par leur nature et les missions qui leur sont dévolues, elles ont contribué à l’atteinte de ces objectifs, en constituant le trait d’union entre le secteur public et le secteur privé. C’est ainsi qu’elles appuient les politiques publiques dans divers secteurs de l’économie jugés stratégiques à travers des prises de participations ou même des interventions sur le marché des titres publics. Il s’agit réellement d’un partenaire de choix au regard du potentiel des ressources mobilisables, de son impact en matière de création de richesses et d’emplois tout en garantissant en sa qualité de tiers de confiance, la sécurité des ressources ainsi transformées ».

Le ministre des Finances Louis Paul MOTAZE

Une loi régissant les dépôts et consignations a été promulgué au Cameroun. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDEC) a été créée par le Chef de l’Etat le 15 avril 2011. Pour le moment le Cameroun siège au Forum Mondial des Caisses de Dépôt en tant que membre observateur en attendant l’opérationnalisation de sa Caisse de Dépôt.

Les Caisses de Dépôt, dans leurs missions d’investisseur contribuent au financement de l’économie notamment en qualité d’investisseur d’intérêt général, d’investisseur financier, de gestionnaire pour compte de tiers et de conseil technique et financier des Etats et de leurs démembrements. Puis elles disposent généralement de deux organes de gouvernance à savoir une commission de surveillance et une direction générale. Les Caisses de Dépôt ont donc l’obligation de se soumettre aux meilleures pratiques de bonne gouvernance aux règles de redevabilité et d’adopter une gestion prudente et avisée adossées à des règles prudentielles très strictes.

Signalons que la visite de travail du Forum des Caisses de Dépôt débutée le 14 novembre dernier au Cameroun permet d’améliorer la perception des autorités et du public sur les enjeux et les défis de la mise en place d’une Caisse des Dépôts, mais aussi d’apaiser les réticences de certains partenaires du gouvernement camerounais quant à la complémentarité de cet instrument au service du développement des pays. Fin de la visite de travail le 18 novembre prochain.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *