• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Vulgarisation de la Stratégie Nationale de Développement au cours du Salon de l’Action Gouvernementale

Vulgarisation de la Stratégie Nationale de Développement au cours du Salon de l’Action Gouvernementale

Le Salon de l’Action Gouvernementale (SAGO), 11ème édition a ouvert des portes ce 22 juin 2022 au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé, au Cameroun. Point focal de ce salon qui va durer dix jours : « Modernisation de l’administration publique camerounaise comme levier majeur d’atteinte des objectifs de la SND30 ».

Dans son allocution de circonstance lors de l’ouverture solennelle du SAGO, le ministre de la communication, Emmanuel Sadi a reconnu que le Cameroun sort progressivement de la grave crise sanitaire provoquée à l’échelle mondiale par la pandémie à coronavirus. Il  poursuit : « D’autres crises plus récentes sont venues exacerber une situation économique déjà peu reluisante à travers le monde, qui ont entraîné pour notre économie, des secousses liées notamment à l’indisponibilité de certains produits de première nécessité, ainsi qu’une tendance haussière des prix à la consommation des produits dans certains secteurs d’activité ».

Cet état de choses a notamment amené le chef de l’Etat à prendre des mesures correctives, au nombre desquelles figure le collectif budgétaire de l’Etat, intervenu à la faveur de l’Ordonnance N°2022/001 du 02 juin 2022, modifiant et complétant certaines dispositions de la loi N°2021/028 du 16 décembre 2021, portant loi des finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2022.

A la faveur de ces mesures, le budget de l’Etat a connu une augmentation en cours d’exercice, de l’ordre de 5,7% par rapport au budget initial, ce qui a permis, dans un contexte mondial sous tension, de parvenir à une bonne maitrise de l’inflation, en particulier sur des produits sensibles tels que les hydrocarbures et les céréales, principalement importées des zones de conflits en Europe de l’Est. Evitant par là même à notre tissu économique, de subir de plein fouet, les conséquences dommageables des secousses exogènes.

En dépit de ce contexte, le Cameroun a poursuivi la mise en œuvre de sa Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (la SND 30), qui fixe les lignes directrices appelées à guider la dynamique de développement de notre pays, dans l’optique de l’atteinte des objectifs définis par la vision 2035.

Cette stratégie constitue de ce fait, un outil de cadrage macro-économique du nouvel élan de construction nationale, auquel le Président de la République Paul Biya, engage les acteurs institutionnels de l’Etat, les opérateurs du secteur privé national, les organisations de la société civile et l’ensemble des populations. Pour répondre à cet impératif, l’accent doit être mis entre autres, sur la modernisation de l’administration publique, tel que le préconise opportunément la SND 30.

La prise en compte de l’impératif de modernisation de l’administration publique que prescrit la SND 30, constitue une composante essentielle de ce nouveau cadre macro-économique de la politique de développement du Cameroun.

Ce n’est pas par hasard que la 11e édition du SAGO a été placée sous le thème : « Modernisation de l’administration publique camerounaise comme levier d’atteinte des objectifs de la SND 30 ».

C’est en effet autour de cette thématique que vont s’articuler l’ensemble des communications spéciales de ce SAGO, qu’il s’agisse des conférences, des ateliers, des rencontres ou encore des échanges au menu des travaux.

Patrice Assiga Eyene, l’initiateur du SAGO, par ailleurs mandataire du gouvernement, le SAGO s’est donné pour objectif principal de rehausser l’action des acteurs républicains et de contribuer à inciter en chacun une dynamique citoyenne d’action et de participation : « Parce que nous croyons en un Cameroun plus prospère, uni et solidaire. C’est pourquoi nous nous sommes engagés aux côtés du Gouvernement à vulgariser et à faciliter l’appropriation de la stratégie Nationale de Développement (SND30). Puisque nous parlons encore de la SND 30 cette année, nous plaidons pour que les éducateurs soient associés à la vulgarisation de ce nouveau cadre de développement. On pourrait par exemple l’inscrire dans les programmes à partir de la classe de seconde. La jeunesse, puisque qu’elle est le fer de lance de la nation doit être encouragée et impliquée dans cette dynamique qui se veut inclusive ».

Patrice Assiga n’a pas manqué de remercier tous ses partenaires : « J’ai une pensée heureuse pour Monsieur le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative qui, depuis un an, nous a apporté son coaching et des moyens nécessaires pour l’organisation d’un SAGO différent de tous les SAGO ».

Le public est donc invité à cet espace privilégié de convivialité entre les gouvernants et les gouvernés jusqu’au 1er juillet prochain.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *