• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Le MADE AFRICA exposé au gala interculturel première édition de AFRICAN BUSINESS WEEK au Cameroun

Le MADE AFRICA exposé au gala interculturel première édition de AFRICAN BUSINESS WEEK au Cameroun

Après une bonne semaine de réflexion, il était important pour toutes les personnes qui participent à la première édition de Africa Business Week de prendre du bon temps à travers des divertissements artistiques présentés au gala interculturel tenue au Musée national de Yaoundé, au Cameroun.

Le premier show, le défilé de mode du Sénégal, une dizaine de filles, toutes élégantes arborant de jolies tenues confectionnées par le styliste Rokhaya Mbadiane que actu24.info a rencontré : « J’ai été invitée à participer à la foire African Business Week, je viens du Sénégal. Je trouve que pour une première édition la foire est formidable. Dans mon stand je propose des tenues afritude qui viennent de mon pays. 55 pays africains sont concernés par la Zone du Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF), si nous partageons nos produits entre nous, nous allons pouvoir évoluer facilement. Les clients peuvent avoir des tenues aux prix qui varient de 20 mille à 125 mille francs cfa ». Depuis toute petite, la couture a toujours intéressé Rokhaya, elle aime bien s’habiller, aime se sentir belle. Au cours de son défilé de mode, la styliste a mis en exergue des tenues faites de bazin avec la dentelle, des tenues en soie perlée, des robes en pagne avec de la dentelle, des robes en coton ».

Prix Lion d’Or, meilleur produit de la filière textile

Autres défilés qui se sont déroulés, ceux de la Côte d’Ivoire, du Congo et du Cameroun. Il y a également eu au cours de ce gala interculturel, la remise des prix aux « Lions d’Or du Made au Cameroun ». Parmi les promues, Anastasie Chebengaya, meilleur produit de la filière textile, vient de la région de l’Extrême nord : « Je produis des huiles, et à base de ces huiles on fait des cosmétiques. Nous avons besoin des emballages pour bien conserver nos produits, nous n’avons pas les moyens pour produire en grande quantité, de façon artisanale. Nous souhaitons avoir des aides pour faire connaître notre produit hors du Cameroun ». Autre promue Ghislaine Bissa Epse Ntap de la filière agro-alimentaire avec son produit Sweet Choco : « Je suis vraiment émue car je ne m’y attendais pas compte tenu de la compétition qui était rude, l’émotion est grande. Notre entreprise a pour objectif l’innovation, la qualité, l’excellence, nous voulons vraiment mettre l’accent sur la qualité, le made in Cameroon, nous prenons l’engagement de mettre tout en œuvre dans l’optique que le Cameroun puisse être bien vu à l’extérieur. Avec le chocolat on a tendance à dire que le Cameroun ne produit pas de meilleur chocolat. Nous avons donc pris sur nous avec l’aide de l’équipe de African Business Week de permettre au Cameroun d’améliorer son image dans le domaine de la chocolaterie ».

Le Pr Justine Diffo Tchunkam, Présidente-Fondatrice de Global Capacity Building Foundation « GCBF », promotrice de la première édition de African Business Week, par ailleurs personne-ressource du comité national de la ZLECAf- Cameroun semble satisfaite par la tenue de cette plateforme continentale : « A travers African Business Week que nous venons d’organiser en marge de la Coupe d’Afrique des Nations de Football qui se joue au Cameroun depuis quelques semaines, nous avons vu éclore des génies, des talents dans le Made in Cameroon dans le secteur agropastoral, cosmétique, textile, innovation technologique, je suis avec Miss High Tech que nous promouvons, parce-que la Fondation Global Capacity Building est une fondation de renforcement des capacités comme vous pouvez l’entendre, et nous nous sommes positionnés sur le programme d’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale en tant que expert, personne ressource du comité national pour mettre au service des Etats africains au service du Cameroun, notre savoir-faire. Le savoir-faire intellectuel, le savoir-faire dans l’organisation, le management institutionnel, le management structurel, la transformation structurelle de l’écosystème du made au Cameroun. Nous avons aujourd’hui une boutique du « Made au Cameroon » aux aéroports de Douala, Yaoundé et Garoua. C’est de cela qu’il s’agit, faire savoir, faire connaître ce que le Cameroun apporte du génie dans tous les domaines de performance de la ZLECAf. African Business Week se déploie dans tous les pays à travers la CEA, et nous sortons d’ici avec le rendez-vous en Côte d’Ivoire en 2023, parce-que la Côte d’Ivoire accueillera la Coupe d’Afrique des Nations, notre évènement se greffe sur la CAN, car elle mobilise bon nombre de pays en même temps, dans le même lieu, sur le même site, dans la même circonstance avec les mêmes objectifs. Nous finissons le carrefour des Nations ce soir vendredi 21 janvier 2021, le carrefour des marchés africains. Nous disons merci au Cameroun, merci à la délégation du Sénégal, à la Côte d’Ivoire, à la RDC ».

Signalons que les participants ont eu droit à une leçon inaugurale sur « Quelle énergie d’actions pour un marché continental africain concurrentiel et compétitif » lors des travaux, ils ont aussi échangé autour d’autres points focaux à savoir : investissements et industrialisation : rôle des acteurs clés dans l’implémentation de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine ; facilitation des échanges et des opérations du commerce extérieur dans la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine ; les états généraux du Made au Cameroon : parole aux acteurs. Nous n’oublions pas le réseautage et les rencontres B TO B.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *