• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

UNE DAME DE CŒUR HONORÉE LORS DES ASBY AWARDS 2021

UNE DAME DE CŒUR HONORÉE LORS DES ASBY AWARDS 2021

Brigitte Soppo Ngalle Tsobgny fait partie de la trentaine des nominés que l’Association des Bayam Selam du Cameroun a choisi de récompenser ce 18 décembre au cours d’une soirée à Yaoundé ASBY AWARDS 2021 placée sous la présidence du président de la république du Cameroun, Paul Biya. La directrice générale de la SouthWest International Construction Corporation SA ( SICC-Cameroon) a reçu le « Grand Prix de l’Entrepreneuriat privé et de l’Engagement dans l’Action sociale ».

Les raisons d’un tel prix

Le prix de cette marque de distinction a été offert à l’opératrice économique pour son dévouement et en reconnaissance de son engagement exceptionnel pour le développement économique du Cameroun. Sur les raisons de la désignation de la DG de la SICC parmi les personnalités nominées, la présidente de l’Asby, Marie Mbala Biloa, explique : « Brigitte Soppo Ngallè fait partie des femmes battantes de notre pays, qui œuvrent depuis de nombreuses années pour le développement économique du Cameroun, à travers d’importants investissements dans des projets structurants dans le pays. Son travail au profit des populations et du petit peuple est visible et palpable. C’est pourquoi cette année nous avons tenu à l’encourager à poursuivre ces bonnes actions au profit des populations et surtout des femmes ».

Selon Brigitte Soppo Ngallè épouse Tsobgny, ce prix est la preuve, s’il en était encore besoin, que le travail à fort impact sur les populations finit toujours par être récompensé. « Je suis très heureuse de cet honneur que l’Association des Bayam Selam du Cameroun (ASBY) a décidé de me faire en me nominant et en me retenant comme récipiendaire du « Grand Prix de l’Entrepreneuriat privé et de l’Engagement dans l’Action sociale ». Cela prouve tout simplement que le travail bien fait finit toujours par être salué et reconnu. Ce prix nous parle et va certainement nous encourager à aller de l’avant », a-t-elle déclaré.

La remise du « Grand Prix de l’Entrepreneuriat privé et de l’Engagement dans l’Action sociale » à la patronne de la SICC intervient au moment où le gouvernement continue de multiplier des actions afin d’améliorer les conditions de vie des populations à travers de nombreux projets. Projets qui tardent malheureusement à prendre corps et c’est le « Petit Peuple » qui souffre le plus pour subvenir à ses besoins.

Parcours professionnel de la dame de cœur

De 2001 à 2003, elle organise, au profit d’opérateurs économiques africains une série de missions économiques aux USA. Parmi celles-ci,  la mission du « Groupement des Femmes d’Affaires du Cameroun », à l’issue de laquelle le Cameroun obtient ,le 1er Mars 2002, son « Visa AGOA » ; l’organisation de divers séminaires de formation des opérateurs économiques africains aux USA sur le management de la qualité et de la satisfaction des clients afin de tirer avantages de l’AGOA ;  la participation éclatante au Nepad en 2002 avec une délégation de 80 entreprises américaines, couronnée par une reconnaissance continentale des présidents Wade du Sénégal, Obasanjo du Nigéria et Kerekou du Bénin lors de cette rencontre de Dakar.

En 2002, dame Soppo Ngallè est nommée au poste de premier Directeur-Région Afrique à Cotonou en République du Bénin, d’AGOA Training Center, Africa, Centre de formation. En 2004, elle est élue à Bamako au Mali comme Présidente-Exécutive pour le bureau Afrique du réseau Africain des pays francophones et lusophones éligibles à l’AGOA, « AGOA Network, Inc ».

En tant que personne ressource du gouvernement camerounais aux Etats-Unis d’Amérique, elle a conduit, entre 2008 et 2009, les délégations du Premier ministre (PM), de l’Enam ainsi que plusieurs missions économique à différentes rencontres dans plusieurs Etats et représentations. Bien avant cette période, elle organise en 2006, et avec un succès éclatant, une table ronde au palais des congrès de Yaoundé qui verra la participation de 37 opérateurs économiques américains et des hommes d’affaires venus de plus de 20 pays francophones et lusophones d’Afrique subsaharienne. Entre 2004 et 2005, elle est élevée à la distinction de Citoyen d’honneur de la ville de Lake Charles en Louisiane.

Depuis 2010 à ce jour, Brigitte Soppo Ngallè épouse Tsobgny est la présidente exécutive de l’AGOA Network/Africa et directrice exécutive de la South West International Construction Corporation SA (SICC-Cameroun). Une entreprise qui a piloté, ces dernières années, plusieurs grands projets visant la réalisation de logements sociaux ainsi que la construction des équipements marchands dans la ville de Douala.

Profil académique

La DG de la SICC Cameroun SA est titulaire d’un Diplôme d’études approfondies (DEA), option marketing et promotion des ventes de l’Ecole supérieure de tourisme de Paris en 1985, après l’obtention d’un baccalauréat D.  Elle effectue, de 1981 à 1982, plusieurs stages d’études en élaboration de stratégies marketing de produits nouveaux respectivement à Prévéza-Beach Hôtel, en Grèce et à la compagnie aérienne UTA, actuellement Air France à Douala.

Née le 30 mars 1961 à Douala, Brigitte Soppo Ngallè, qui a pour hobbies la musique, la danse traditionnelle, la cuisine, les langues et les voyages, s’intéresse aussi à la vie politique et sociale de son pays. Membre active de l’Ojrdpc dans les années 1990, elle va ensuite effectuer son entrée à l’Ofrdpc, plus précisément dans la section pilote du Wouri pendant la période de braise. En tant que leader du groupe Jeunesse Solidaire, elle va combattre, avec les membres de cette association, les instigateurs des villes mortes et cartons rouges. Ce qui ne sera pas vu d’un bon œil par les fauteurs de troubles, puisqu’elle aura des affrontements directs avec ces casseurs et bruleurs dans une prise de risque, qui ne se justifie que par l’amour de la patrie.

Pour mémoire, Brigitte Soppo Ngallè épouse Tsobgny, est une opératrice économique présente dans les secteurs des services, de la construction, du bâtiment et des travaux publics (BTP) au Cameroun depuis plus d’une trentaine d’années. Après des études supérieures en Europe, elle va travailler pendant plusieurs années en Europe et aux Etats-Unis, avant de rentrer s’installer au Cameroun pour apporter sa modeste pierre au développement économique et social de son pays.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *