• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Projets routiers au Cameroun le ministère des Travaux Publics fait le bilan à mi-parcours

Projets routiers au Cameroun le ministère des Travaux Publics fait le bilan à mi-parcours

Pour boucler les rencontres qui se sont déroulées du 19 au 22 septembre 2023 à Yaoundé liées à la revue des projets des trois réseaux du triangle national, à savoir le réseau Nord (régions Adamaoua, Nord, Extrême-Nord) ; le réseau Ouest (Ouest, Nord-Ouest, Sud-Ouest, Littoral) et le réseau Sud (Centre, Sud et Est), le ministre des Travaux Publics a donné un point de presse ce vendredi en fin d’après-midi pour clarifier la presse sur l’état d’avancement des projets routiers sur l’ensemble du territoire national.

S’il est vrai que le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, à ses côtés ses collaborateurs, s’est entretenu avec les experts, les chefs de projets et autres acteurs de la route pour évaluer les projets routiers du pays, identifier les obstacles en essayant d’apporter des solutions durant quatre jours, il était opportun que les médias aient plus d’éclairages. D’où la tenue de ce point de presse pour rappeler les éléments d’analyse de la situation des projets routiers exécutés ou programmés.

Le réseau routier au Cameroun compte 121 873 km ; en autoroutes 109,10 km; nationales 9387, 26 km ; régionales 13817,96 km ; communales 98558,79 km. Actuellement le linéaire bitumé de 9885,18 représente 8,11% du réseau ; 907,86 km de route en terre sont en cours de bitumage.

Pour l’exercice 2023, le   Chef de l’Etat a prescrit la construction ou la reconstruction de 700 km de route. 135 contrats pour couvrir les travaux routiers de l’ensemble du pays pour mettre en œuvre cette directive. Concernant le programme d’entretien routier 2023 financé par le ministère des Travaux publics ligne Fonds routier à hauteur de plus de 47 milliards de francs, le taux d’engagement au 13 septembre 2023 se situe à 52,12% pour un montant total engagé de plus de 24 milliards de fcfa.

Précisons que dans le cadre de la revue qui vient de s’achever, 74 projets ont été examinés parmi lesquels 9 projets sont arrivés à terme correspondant à 214,77 km de routes et 357 ml d’ouvrages d’art construits ou reconstruits. S’il y a des lenteurs pour les autres projets qui piétinent, c’est dû au fait des interruptions de trafic sur plusieurs axes routiers, 83% des routes en terre sont en mauvais état à cause des changements climatiques qui se traduisent par de fortes pluies ; la faible performance des entreprises ; les limites financières sans oublier l’environnement des travaux.

Malgré ces difficultés, le ministère des Travaux publics ne lâche pas prise, ce département ministériel envisage d’ailleurs les travaux de construction d’autres  projets structurants qui seront lancés avant la fin de cette année. Il s’agit de la construction de la nationale 11 dans la région du Nord-Ouest en trois lots où les entreprises et la mission de contrôle mobilisées ; la construction de la route Bogo-Pouss en deux lots ; la reconstruction de la route Mora-Dabanga-Kousseri dans la région de l’Extrême-Nord ; la construction de la route Bingambo-Grand Zambi. Quant aux travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala, la section achevée sera mise en service avec l’achèvement des travaux de raccordement au réseau urbain de Yaoundé et à la nationale 3.

La situation de certains axes routiers spécifiques a aussi été passée au scanner. Le ministre a conclu ses propos en remerciant les journalistes, les partenaires, ses collaborateurs en espérant que les projets se réalisent, les livraisons s’opèrent mais surtout relever les défis qui les interpellent, l’ingénieur des travaux et son équipe avec l’appui de la cellule de communication du MINTP qui s’évertue corps et âme pour donner toujours la bonne information aux hommes de médias qui la relaie selon la ligne éditoriale.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *