• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

L’ONG WOCOTOMADI A DIX ANS

L’ONG WOCOTOMADI A DIX ANS

Après avoir mené bon nombre d’activités pendant une décennie, les membres de l’ONG World Coming Together To Make a Difference ( WOCOTOMADI) et une bonne fourchette d’invités venus de divers horizons du Cameroun se sont réunis au musée national dans la capitale du pays Yaoundé, pour faire leur bilan.

L’Ong Wocotomadi a vu le jour le 02 octobre 2011 à New Belford dans l’Etat de Massachussetts, aux Etats-Unis par des personnes altruistes venant du Sénégal, de Haïti, de Jamaïque, Etats-Unis et du Cameroun, qui porte la griffe de Julienne Siwe Ngongang, l’une des fondatrices, chrétienne engagée et défenseuse déterminée de la situation des femmes rurales camerounaises et des couches défavorisées.

L’Ong Wocotomadi intervient dans quatre domaines précis la santé, l’éducation, le développement communautaire et la culture avec des missions précises.

Aux Etats-Unis, l’Ong  Wocotomadi éduque localement la jeune génération sur la culture africaine à l’instar de l’art culinaire, les contes. Les recettes perçues permettent de financer les projets en Afrique. Et en Afrique donc, sur le plan sanitaire des campagnes de dépistage gratuit de l’hypertension artérielle sont organisées et les populations de l’arrière-pays sont sensibilisées sur l’importance des exercices physiques et d’une alimentation saine.

Les enfants abandonnés et de familles pauvres sont soutenus par l’ong qui améliore les infrastructures scolaires existantes et les forme en TIC. L’ong soutient également l’intégration des femmes dans la société à travers des projets agricoles, les personnes handicapées à travers des centres de couture.

Pendant la célébration des dix ans de l’ong Wocotomadi au musée national en présence d’une bonne fourchette de personnalités parmi lesquelles Dr Sylvie Djousse , membre de l’ong venue tout droit des Etats-Unis, représentante personnelle de la fondatrice de l’ong Julienne Siwe le bilan des dix ans de l’ong a été fait. On a pu retenir qu’aux USA, l’ong a assisté les jeunes sans abris au Centre d’accueil de Mère Theresa ; les veuves des vétérans de l’armée américaine et leurs enfants pour la prise en charge et le paiement de leurs droits ; les femmes et les jeunes avec des handicaps de New Bedford ; Worcester, Rhode Island, Quincy ; l’ong a participé et à des formations sur le secourisme, la non-violence avec des structures de Massachussets Non Profit Organisation, Community Health Workers ; l’ong a participé aux journées de commémoration de Martin Luther King, JPO à l’université de Massachussets de Dartmouth sur la culture africaine entre autres.

Et au Cameroun, l’ong a organisé une campagne de sensibilisation et de dépistage de la tension artérielle des populations des chefferies, des églises, des associations féminines ( Bazou, Bafia, Centre, Littoral…) ; dons aux femmes handicapées de la Fondation Roger Milla, partenaire social de l’ong ; l’arbre de Noel des enfants à Oxford Bilingual Nursery and Primary School Mudeka ; des formations des femmes aux Tic d’Olembe, des églises, des associations, des bayams sellam, des policiers, le corps médical de la Fondation Chantal Biya ; l’ong a offert des dons de denrées alimentaires, de vêtements dans des orphelinats à Ebolowa dans la région du Sud ; des dons en espèces aux enfants déplacés de Melong à la chefferie de Lenale Ndem ; des dons vestimentaires et denrées alimentaires au centre de détention de Yaoundé , des déficients auditifs pour ne citer que ces exemples. Le président d’honneur Sa Majesté Vinçent Tchoua Kemayou, roi des Bazou, a offert un terrain de 50 hectares à l’ong pour la construction de la maison internationale de la reine dont la pose de la première pierre a été faite le 30 juillet 2020 à Bazou.

Un bilan apprécié par les personnes présentes mais beaucoup reste à faire à travers des levées de fonds(Fundraising), des campagnes et des rencontres internationales pour une ong toujours au chevet des couches vulnérables »Helping those who are suffering ».

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *