• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

LE MINISTERE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE FAIT SON BILAN

LE MINISTERE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE FAIT SON BILAN

Le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona a levé les rideaux ce lundi matin à Yaoundé sur la conférence annuelle 2021 des responsables des services centraux et déconcentrés de son département ministériel. Les échanges de cette rencontre ont pour point focal : « Ministère du travail et de la sécurité sociale : renforcer la culture des résultats pour améliorer la performance en 2022 ».

Les responsables des services centraux et déconcentrés du ministère du Travail et de la Sécurité Sociale ont deux jours au cours de cette conférence annuelle pour faire une analyse sans complaisance des résultats obtenus en 2021 et de tracer le cap dans le sous-secteur travail et sécurité sociale pour l’année 2022.

Le patron du ministère du travail et de la sécurité sociale (MINTSS) dans son discours de circonstance a évoqué quelques avancées dans des secteurs bien précis à savoir : la promotion de la sécurité sociale pour le plus grand nombre ; l’amélioration de la protection du travail ; la gouvernance et l’appui institutionnel « Sans en faire ici un bilan exhaustif, que je vous demande cependant de bien dresser pendant vos travaux, je me limiterai à souligner quelques avancées obtenues dont nous pouvons nous réjouir et qui nous fondent à croire que nous pouvons encore faire mieux et aller plus loin dans la contribution qui est attendue du ministère du travail et de la sécurité sociale en vue du progrès social et de la prospérité économique à laquelle le président de la république du Cameroun Paul Biya  a engagé l’ensemble du gouvernement . Tout en nous félicitant de ces avancées, nous avons la conviction que notre administration peut et doit s’organiser pour être plus performante parce que les défis et enjeux liés au sous-secteur nous l’imposent, nous voulons améliorer continuellement les conditions de travail en dépit des contraintes diverses ».

Problématique de la mobilisation des ressources budgétaires ; les défis et les enjeux de la gestion de l’information statistique en contexte de performance ; la dématérialisation des procédures et amélioration du fonctionnement interne et de la qualité de service ; la défense des intérêts de l’Etat et des responsables en justice : difficultés rencontrées et leçons apprises sont entre autres exposés suivis par les participants.

Le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona a profité de l’ouverture de cette conférence annuelle pour procéder à la remise solennelle des distinctions honorifiques de la Grande Chancellerie à trois responsables de son département ministériel : Mme Njiwam Anyangwe épse Salega, Conseiller Technique n°2 élevé au rang de « Chevalier de l’Ordre de la Valeur », Angelique Mbouze épse Abah, Chef de la Division des Normes et de la Coopération Internationale de Travail élevé au rang de « Chevalier de l’Ordre de la Valeur », émue elle s’est confiée au micro de actu24.info : « Je suis heureuse et j’éprouve beaucoup de gratitude, une gratitude spéciale au chef de l’Etat pour cette distinction honorifique, une gratitude particulière à l’endroit de ma hiérarchie directe, le ministre du travail et de la sécurité sociale qui a bien voulu me proposer à cette distinction et qui  à travers la réalisation de ses propositions montre combien il fait confiance à ses collaborateurs, combien il fait confiance à la jeunesse, combien il tient compte de l’approche genre dans l’évaluation de ses collaborateurs, merci encore à ma hiérarchie, à tous mes collègues qui sans eux mes actions ne sont pas visibles, et aussi à tous mes collaborateurs ».

Le ministre Gregoire Owona entouré des trois lauréats, Mme Salega en orange CT2, Mme Abah en rouge, et M.Mbita Joseph

 Joseph Mbita Bekono, sous-directeur de l’Accueil, du Courrier et de liaison décoré « Chevalier du Mérite camerounais », le seul homme parmi les lauréats a treize ans de service au MINTSS et ne peut qu’être fier de cette distinction : « Je suis animé par un sentiment de joie, je profite de cette circonstance pour témoigner ma profonde gratitude au chef de l’Etat pour cette reconnaissance de la nation. Cette distinction honorifique vient à point nommé, c’est une invite pour moi pour plus de responsabilités, d’ardeur au travail en vue de donner le meilleur de moi-même pour le reste d’années que j’ai encore dans l’administration ».

Deux jours donc pour réfléchir véritablement sur la stratégie efficace d’une promotion d’une sécurité sociale de qualité pour tous sur l’ensemble du territoire national, et le travail décent dans tous les secteurs d’activités qui reste une véritable utopie au Cameroun.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *