• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

La Plateforme Nationale de Concertation entre ELECAM et les autres Acteurs du Processus Électoral lancée

La Plateforme Nationale de Concertation entre ELECAM et les autres Acteurs du Processus Électoral lancée

C’est une rencontre régulière initiée tous les ans par Elections Cameroon qui traduit la ferme volonté et la détermination d’ELECAM de maintenir l’esprit d’ouverture franche, élargie et pérenne du dialogue politique entre les principaux bénéficiaires du processus électoral. Une rencontre idoine au moment où se pose la problématique forte et efficiente de ces acteurs du processus électoral dans la réussite d’une élection loin d’être anodine.

La Plateforme de Concertation lancée ce vendredi à Yaoundé ouvre ainsi une nouvelle ère de l’animation de l’espace politico-démocratique d’interaction d’une dynamique sincère et transparente entre ELECAM et les acteurs du processus électoral.

Président du Conseil Electoral, par ailleurs Président d’Elections Cameroon sur le bien-fondé de la Plateforme

Une paix tant souhaitée également par le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji invité pour la circonstance : « Beaucoup de places pour la concertation, beaucoup de places pour les débats politiques, mais très peu de places pour les combats. Nous devons tous apporter modestement notre contribution qui va dans le sens de l’amélioration de ce que nous avons déjà fait ».

Cette plateforme se veut donc un espace et un levier pour plus d’inclusion et de cohésion sociale, ainsi qu’un tremplin pour les acteurs du processus électoral vers plus de plaidoyer et d’acquis d’expérience dans le domaine politico-démocratique et singulièrement en matière électorale.

Emmanuelle Tchotchom, Directrice Exécutive de la Plateforme des Personnes Handicapées

Des concertations louables mais qui nécessitent encore des efforts selon le Chairman du Cameroon Democratic Party (CDP), Dr Benz Enno Bato.

Dr Benz Enno BATO, Chairman CDP

On peut espérer que cette plateforme contribue au moins à renforcer les efforts déjà consentis par l’État pour permettre au processus électoral camerounais de franchir un autre cap important en vue de maintenir durablement sa crédibilité interne et externe.

Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, femme politique, qui a longtemps milité dans la formation politique UDC, l’Union Démocratique du Cameroun, aujourd’hui maire de la Commune de Foumban donne son opinion sur la rencontre en tant que parti de l’opposition.

Hermine Patricia TOMAINO NDAM NJOYA

ELECAM pourra ainsi prendre en compte toutes les propositions des responsables des partis politiques, de la société civile, bref de tous les acteurs du processus électoral présents aux travaux pour un bon déroulement des prochaines échéances électorales au Cameroun qui se veulent crédibles et transparentes.

Au Président d’Elections Cameroon, Dr Enow Abrams Egbe, de conclure qu’au regard des riches expériences des participants, ELECAM espère que les défis majeurs auxquels notre démocratie est confrontée, notamment la montée en puissance de la cybercriminalité, la désinformation ainsi que l’incitation aux discours de haine et à la violence pourront disparaître.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *