• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

DES JEUNES DÉPUTES APPELÉS A ÊTRE DES DÉPUTES SENIORS

DES JEUNES DÉPUTES APPELÉS A ÊTRE DES DÉPUTES SENIORS

L’Assemblée nationale a abrité ce 09 février 2021 la 5ème édition du Parlement des jeunes, un Parlement présidée par l’honorable Hilarion Etong, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale. Une initiative du Réseau parlementaire Espérance Jeunesse et le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique pour inciter les jeunes à s’intéresser à la politique. Le Parlement a été mis en place en 2017.

Cinq ans déjà que le Parlement des jeunes existe, parlement qui s’est positionné comme étant un outil par excellence d’initiation et d’implication active de la jeunesse avec pour but de mobiliser la jeunesse autour des enjeux de développement en lien avec les orientations stratégiques nationales et internationales pour la promotion de la paix, et sa pleine participation au développement. Chaque année donc le Parlement recrute une panoplie de jeunes sélectionnée par leurs pairs sur l’ensemble du territoire nationale. Ils sont 180 députés jeunes, ils ont un an pour convaincre, un an pour prouver qu’ils sont dignes d’avoir mérité cette place et remplacer dans quelques années les députés seniors. Pour ce faire, ils doivent être des modèles exemplaires, des artisans acharnés au travail, des ambassadeurs et apôtres de la paix.

Les députés jeunes en pleine session à l’Assemblée nationale

Haouaou Dahirou est député jeune dans la région de l’Adamaoua : « Ce qui m’a marqué au cours de cette 5ème édition du Parlement, c’est la phase des questions-réponses, il y a dix questions, soit une question qu’un député par région doit poser à un membre du gouvernement. Les questions posées sont assimilées aux problèmes qui se posent à chaque région du Cameroun, et je trouve que les réponses sont assez satisfaisantes malgré la longueur, parler plus de dix minutes c’est beaucoup, mais dans l’ensemble c’était intéressant ».

Pour la présidente du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC), Fadimatou Iyawa Ousmanou, cette 5ème édition est marquée par un tournant important pour les jeunes : « La bonne chose que nous avons constaté depuis 2017, c’est que les députés juniors sont devenus des députés seniors, nous en avons deux au Parlement aujourd’hui. C’est un tremplin, ça démontre la pertinence de ce Parlement des jeunes, ils apprennent comment cela se passe au sein du Parlement car en réalité ce que nous venons de vivre est une simulation d’une session parlementaire réelle avec des jeunes qui posent des questions aux ministres de la République de la même manière que les députés seniors posent des questions aux membres du gouvernement pendant une véritable session parlementaire ».

La présidente du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, Fadimatou Ousmanou

Une journée bouclée après près de cinq heures de temps, les 180 députés jeunes des dix régions du Cameroun vont donc rentrer dans leur zone pour restituer ce qu’ils ont appris pendant leur session parlementaire, ils travaillent en étroite collaboration avec leurs députés seniors qui sont leurs mentors, ils ont donc le devoir de donner les informations, les bonnes à qui de droit, gagner en assurance, apprendre en expérience, dans l’optique de mieux acquérir les connaissances. Et aujourd’hui bon nombre de jeunes sont devenus des conseillers municipaux, des maires, des adjoints aux maires, des députés seniors, de jeunes conseillers régionaux.

Pour tout dire le Parlement des jeunes est une belle opportunité, un véritable tremplin pour préparer sa vie en politique et bon nombre de jeunes s’en sortent.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *