• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Une bande dessinée attractive pour les enfants

Une bande dessinée attractive pour les enfants

Anne Olive Depetris, personne valide et Amélie Vernay, déficiente auditive sont les auteures de la bande dessinée (BD) « Voyage aux pays des signes – Henri et Bintou ». Face aux journalistes, elles ont justifié ce projet qui a bénéficié du soutien de quantité de partenaires à l’instar de l’association Sumain Sans Frontières.

Une BD de 52 pages écrite en français et langues des signes françaises. La BD raconte l’histoire de Henri, un enfant de 8 ans, déficient auditif et sa sœur Bintou sans handicap âgée de 11 ans partagent leur quotidien en français et en langues de signes dans une ville du Cameroun. Tout y passe, des formules de politesse à la géographie, des membres de la famille aux activités favorites. Les auteures ont travaillé sur ce projet durant un an.  

En fait, l’inspiration des deux dames nait en 2019 à l’université, leur amitié se noue véritablement lors d’un stage effectué à l’École Spécialisée pour Enfants Sourds (ESEDA) à Yaoundé. Étant persuadées que la différence fait la force, Anne Olive et Amélie décident de collaborer pour produire un contenu de divertissement adapté aux enfants qui n’entendent pas en incluant la langue des signes.

Au regard de leur expérience commune du Cameroun, elles choisissent d’écrire à la fois un livre illustré et une bande dessinée relatant le quotidien de deux enfants camerounais.

Amélie Vernay, nîmoise, miss France déficiente auditive 2020, s’implique beaucoup dans la vie associative des personnes déficientes auditives, elle est responsable du média pour le club silencieux de Marseille Azura, aime découvrir des vieux signes, patrimoine de la langue des signes.

L’autre auteure Anne Depetris née à Yaoundé a grandi tout près d’une école accueillant des enfants qui n’entendent pas. Assistante sociale de métier et formatrice, elle exerce dans le Sud de la France. Ell est aussi détentrice d’une licence professionnelle en intervention sociale en LSF et d’un master de responsable formation et intervention en organisation.

Accessible à 17 mille fcfa, 200 exemplaires de la BD ont été offerts aux élèves de l’Ecole Spécialisée pour Enfants Sourds (ESEDA) de Yaoundé. Le plus important est de promouvoir la langue des signes, le principal outil de l’enseignant à l’ESEDA.

Anne Olive Depetris et Amélie Vernay, un binôme qui se connait depuis des années qui se complète dans leur culture de signes.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *