• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

SYNERGIE ENTRE LES COLLECTIVITES TERRITORIALES DECENTRALISEES ET INESE

SYNERGIE ENTRE LES COLLECTIVITES TERRITORIALES DECENTRALISEES ET INESE

La première édition des Synergies Nationales des Collectivités Territoriales Décentralisées (SYNA-CTD 2021) se tient du 03 au 05 novembre 2021 au palais des congrès de Yaoundé. « Matérialisation de l’Objectif de Développement Durable N°17 de l’ONU, axé sur les partenariats, en vue de la croissance économique des CTD pour l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 » est le centre d’intérêt des travaux. Une initiative de l’association Initiatives – Education – Santé – Environnement (INESE).

Les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) bénéficient depuis peu du transfert des compétences et des ressources par le gouvernement, mais elles sont aujourd’hui administrées dans un contexte différent de ce qu’on a pu observer jusque-là. Elles se doivent compte tenu de leurs spécificités, de leurs réalités économiques, environnementales, sociales et culturelles exploiter toutes les opportunités nationales et internationales qui pourraient efficacement contribuer à leur développement  et à celui de leurs populations.

Parmi les participants, Prosper Parfait Mbassi Bessala. Le maire de la commune de Monatélé donne son opinion : « La loi portant code général des CTD adoptée par le Parlement et promulgué le 24 décembre 2019 par le président de la République parle de la progressivité de la décentralisation. On ne peut pas dire qu’elle est complètement installée. Je crois qu’on continue progressivement à l’expérimenter, à l’installer mais je crois que l’Etat malgré ses difficultés fait des efforts. Nous apprécions à sa juste valeur l’organisation de ce forum par l’association INESE, relativement aux appuis qu’on peut avoir dans le cadre de la coopération pour accentuer cette décentralisation, car l’Etat seul ne peut pas subvenir à nos besoins parce-que la population est sans cesse croissante et les besoins sont énormes. Les communes ne peuvent pas compter uniquement sur les ressources de l’Etat ou sur les recettes qu’elles génèrent. Il est donc important que nous nous penchons du côté de la coopération internationale pour voir ce que nous pouvons faire pour améliorer les conditions de vie de nos populations. D’où notre présence à cette rencontre. Nous espérons qu’au terme des travaux, nous aurons des contacts qui vont nous permettre de signer des accords de coopération pour véritablement améliorer les conditions de vie des populations ».

 Au maire de la commune de Maroua 2 de reconnaître : « La décentralisation on peut dire qu’elle est quand même effective, nous commençons déjà à recevoir certaines dotations de certains ministères à savoir le ministère de l’éducation de base, le ministère de la décentralisation et du développement local et le ministère des travaux publics. Même si cette décentralisation n’est pas vraiment effective, cela nous aide. Cette rencontre est la bienvenue car c’est une opportunité pour les CTD de se retrouver et d’avoir des échanges fructueux ».

Pour le maire de la commune de l’arrondissement de Yaoundé 4, Gabriel Bihini Effila, sa commune est nous révèle-t-il semi-rurale, semi-urbaine. « Pour éviter l’exode rural, il ne faut pas que tout soit concentré uniquement en zone urbaine, il faut capitaliser toutes les ressources, tous les avantages qu’il y a en zone rurale afin de maintenir sur place les autochtones qui habitent et les résidents ».

Cependant on constate que le système de gouvernance locale actuellement en place présente de nombreuses insuffisances, contraintes, et pesanteurs multiformes qui sont de nature à plomber les performances des CTD, d’où l’initiative de l’association INESE Cameroun qui a décidé d’organiser cette rencontre. Selon la présidente Blanche Mabeb à Matchan épse Yoh : «  Il s’agit pour les CTD d’oser, de créer, d’innover et de partager. Pour cela il faut aller à la rencontre des autres pour comprendre, importer, et adapter les solutions et les recettes qui ont réussi ailleurs et se faire des partenaires  nationaux comme internationaux pour le plus grand intérêt de leurs populations respectives ».  

La présidente de INESE Cameroun Blanche YOH, et les personnalités présentes à la cérémonie d’ouverture des SYNA- CTD 2021

Le maire de la commune de Dschang s’est du reste réjoui de cette rencontre et pense que la décentralisation est bel et bien réelle au Cameroun. D’après les propos de Jacquis Kemleu Tchabgou : « Nous sommes venus ici aujourd’hui parce-que nous restons convaincus que le réseautage est la chose la plus importante. Vous savez il y a des conceptions et des appréciations divergentes de la notion de la décentralisation, et lorsque nous venons à une rencontre comme celle-ci où l’on parle de synergie, on comprend bien qu’on vient échanger mais surtout trouver des stratégies efficaces pour avancer ».

INESE, l’association des Initiatives – Education – Santé – Environnement reconnue le 30 août 2019 par les autorités œuvre pour la promotion du bien-être des populations du Cameroun et a pour devise respect des engagements et professionnalisme. Pour cette première rencontre des SYNA – CTD 2021, INESE bénéficie du patronage du ministère de la décentralisation et du développement local et des partenaires tels que l’Union Européenne l’ambassade d’Allemagne, la GIZ, la mairie de Yaoundé 4 et la liste est longue. Comme actions plusieurs projets sont actuellement en gestation.    

administrator

Related Articles

2 Comments

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • DJO , novembre 4, 2021 @ 9:30 am

    Coopération décentralisée permettra d’atteindre les objectifs de la SND30 au Cameroun …

  • DJO , novembre 4, 2021 @ 9:31 am

    LA Coopération décentralisée permettra d’atteindre les objectifs de la SND30 au Cameroun …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *