• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Sections Ntui-Mankim et Mankim-Meteing, la faible production de l’entreprise CR20 freine les travaux

Sections Ntui-Mankim et Mankim-Meteing, la faible production de l’entreprise CR20 freine les travaux

Emmanuel Nganou Djoumessi et ses plus proches collaborateurs ont effectué ce 1er juin 2023 une descente sur la Nationale 15, sections Ntui-Mankim et Mankim-Meteing afin d’évaluer l’avancement des travaux pour chaque projet et de lever les contraintes à l’achèvement des travaux sur la section Ntui-Mankim.

Accueilli par le Préfet du Mbam et Kim, Galim Ngong, le patron des Travaux Publics a posé les problèmes des lenteurs de l’entreprise CR20. Deux préoccupations majeures ont été posées par Emmanuel Nganou Djoumessi dès son arrivée au point kilométrique 00 de la section Ntui-Ndjole d’un linéaire de 60 km et dont le projet prend en compte l’aménagement de 73 km de routes communales et Njole – Mankim qui s’étend sur 30 km. Entre autres problèmes identifiés, la faible production de l’entreprise, son organisation, la qualité de ses ressources humaines, la conformité des travaux réalisés aux exigences techniques du projet. Des préoccupations qui n’ont pas reçu une réponse satisfaisante au cours de l’échange préliminaire entre le MINTP et le Chef de la mission de contrôle. Les travaux sur le lot Ntui-Njole ne sont réalisés qu’à 12% et exécutés à 25% sur le lot Ndjole- Mankim.

A quelques mois de la fin du délai contractuel, les travaux de la couche de base ne sont pas réalisés. L’absence de visibilité sur la programmation des travaux de terrassement et d’ouvrages d’art, l’indisponibilité des granulats destinés à protéger la couche de fondation, l’entreprise ne dispose pas des engins qu’il faut pour atteindre les objectifs fixés par le chronogramme des travaux  que dire de l’inadéquation des matériels par rapport aux tâches à effectuer.

Cette situation a conduit à la décision du ministre Emmanuel Nganou Djoumessi d’évaluer des prestations effectuées par l’entreprise et à élaborer dans les prochains jours, un solde de tout compte. Aucun ouvrage d’assainissement amorcé, des travaux d’ouvrage d’art non achevés, des mouvements de terre qui s’éternisent, un déficit en ressources humaines et matérielles, c’est le premier constat que l’on fait à l’entame des premiers kilomètres du lot Ntui-Ndjole, long de 60 Km.

Sur les 96 ouvrages hydrauliques à construire, seule 29 sont achevés en 19 mois de travail. Ci et là, des travaux d’aménagement des dalots entamés et abandonnés sans aucune raison de l’entreprise. Des ateliers de déblai amorcés depuis plus de huit mois et qui ne sont pas encore achevés, des camions bennes et engins neufs, ne reflétant pas les mouvements du chantier, des chasubles flambants et qui n’accusent pas l’usure du contact avec le soleil.

Côté ressources humaines, les ouvriers dictent leur loi le long du chantier, par défaut d’encadrement des personnels qualifiés, à l’instar des ingénieurs terrassement, des ouvrages d’art entre autres. S’agissant spécifiquement des ouvrages d’art, l’ingénieur recruté par l’entreprise n’a jusqu’ici fait que quelques travaux de réhabilitation. Au rang des préoccupations posées par le Ministre des Travaux publics, Maître d’ouvrage, l’organisation de l’entreprise dans la réalisation des ouvrages d’art, la production des agrégats et l’exécution des travaux de la couche de base. A la carrière de Yalongo située au point kilométrique 47, les stocks de granulats ne permettent pas encore à l’entreprise d’entamer les travaux de la couche de base. Depuis le démarrage des travaux, cinq mises en demeure servies à l’entreprise et qui n’ont pas été évaluées avec satisfaction.

Le Ministre des Travaux publics a donc instruit dans les jours à venir, l’évaluation des prestations faites par l’entreprise, qui doit aboutir au solde de tout compte. A la mission de contrôle, il a recommandé plus de rigueur dans ses prestations.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *