• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Réhabilitation de la pénétrante Est de Douala les travaux de la phase 2 lancés

Réhabilitation de la pénétrante Est de Douala les travaux de la phase 2 lancés

Le projet de réhabilitation de l’entrée Est de la ville de Douala évolue sur le site. Si l’on relève que le taux d’avancement global est de 17% il y a lieu de déplorer des retards en ce qui concerne le démarrage des travaux relatifs aux ouvrages.

Deux contraintes ont été relevées dans l’avancement du projet, la première, liée aux aspects fiscaux, concerne le mécanisme de prise en charge de la TVA et des frais de douane par l’Etat du Cameroun au regard de la loi de finances depuis 2019 qui reste à définir. La seconde, est relative au retard accusé dans le démarrage des travaux de construction des ouvrages notamment le passage inférieur de Yassa et le passage supérieur de Japoma. Un ordre de service de mise en demeure a été notifié à l’entreprise MAGIL pour la transmission des études Avant-Projet Détaillé y relatives pour validation et suite de la procédure.

L’évolution des travaux de la seconde phase des travaux de réhabilitation de la pénétrante Est de la ville de Douala fait donc état d’un avancement global de 17% avec des travaux de chaussée effectués par l’entreprise MAG SARL évalués à 10,5%. Par prestation, cette avancée se traduit comme suit : aménagement des voies alternatives identifiées (100%) ; études et installation de chantier (80%) ; construction de 09 dalots (100%) ; terrassement sur les deux voies à construire côté droit de la route existante sens projet (de Douala vers la Dibamba) (100%) et déplacement des poteaux électriques côté droit de la route existante sens projet (de Douala vers la Dibamba) (100%).

La phase 2 du projet de réhabilitation de la pénétrante Est de la ville de Douala comporte deux tranches. La première en cours, comprend les travaux de la réhabilitation de la pénétrante Est de Douala phase 2 proprement dits, pour un coût de 49 583 500 000 FCFA prenant en compte, l’élargissement de 2 à 6 voies sur un linéaire de 8,9 km, la construction de giratoires et échangeurs etc… l’aménagement des voies alternatives, pour un montant de 2 169 687 500 FCFA (entretien d’environ 35 km de routes alternatives) ; les travaux additionnels à la phase 2 estimés à  22 310 830 080 FCFA. Il s’agit des travaux non prévus dans le précédent contrat avec WIETC/CRCC 14 : travaux d’urgence, études et contrôle, déplacement des réseaux, aménagement des passerelles piétonnes, aménagement des parkings motos) et un quatrième volet lié aux travaux connexes pour un montant de 13 100 000 000 FCFA. La deuxième tranche de cette phase 2 concerne la construction d’un second pont sur le fleuve Dibamba pour un coût de 58 845 063 760 FCFA HTVA.

Des équipes de la Banque Mondiale ont en outre effectué une visite des travaux le 21 juin dernier, à l’effet d’apprécier la cohabitation avec un projet porté par la Mairie de Douala.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *