• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Opticiens des plaques d’identification pour reconnaître les professionnels du domaine à travers le Cameroun

Opticiens des plaques d’identification pour reconnaître les professionnels du domaine à travers le Cameroun

Journée Mondiale de la vue, l’évènement se célèbre le 12 octobre de chaque année. A Yaoundé, l’Ordre National des Opticiens du Cameroun en partenariat avec AJC Prosanté Centre ont organisé un déjeuner de presse sur le thème : « Porter des lunettes adaptés assure une bonne vision et augmente la productivité des travailleurs ».

L’opticien réalise ou fait réaliser des lunettes et lentilles dont il contrôle ensuite la bonne adaptation aux besoins du patient. Le montage s’effectue en atelier. Les verres sont vérifiés puis centrés en fonction du calibrage de la monture, ils sont axés, découpés, meulés et insérés dans la monture. Malheureusement dans tous les secteurs d’activités, on retrouve des brebis galeuses, le corps des opticiens n’est pas en reste. Il faut donc assainir le secteur, mais comment ? La présidente de l’Ordre National des Opticiens, Solange Venerande Douanla tente une réponse.

Présidente de l’Ordre National des Opticiens du Cameroun

Le Secrétaire Général de l’Ordre, Erick Georges Ndoung à travers son exposé devant les médias, a présenté le nouveau visage de l’optique médicale au Cameroun. Il est important de mettre en exergue les professionnels et les repérer. Pour ce faire leurs officines seront identifiables par des plaques d’identification avec ce logo précis.

Mais déjà selon leur annuaire, on compte 188 cabinets d’opticiens au Cameroun autorisés à exercer, 55 appartenant à des femmes. Pour le moment on en compte 73 dans la région du Centre ; 6 à l’Est ; 2 dans l’Extrême Nord ; 79 dans le Littoral ; 5 dans les régions du Nord et de l’Adamaoua ; 12 à l’Ouest ; 5 au Sud puis 6 au Sud-Ouest autorisés à exercer. Les autres devront se conformer à la règle en se rendant au ministère de la Santé Publique.

Benjamin Njoh Ebelle, Vice-Président de AJC Prosanté de la région du Centre.

La présidente de l’Ordre National des Opticiens du Cameroun, Solange Venerande Douanla plaide pour des soins oculaires accessibles pour tous les camerounais, voire des individus hors du pays car on ne peut pas remplacer un œil ou des yeux, alors qu’il existe des prothèses pour les bras, des prothèses pour les jambes mais pas pour les yeux. Sachons donc en prendre soin surtout lorsqu’ils sont malades.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *