• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Niveau des préparatifs de l’élection sénatoriale du 12 mars prochain on en parle à la quatrième session de plein droit du Conseil Electoral d’ELECAM

Niveau des préparatifs de l’élection sénatoriale du 12 mars prochain on en parle à la quatrième session de plein droit du Conseil Electoral d’ELECAM

Au menu des travaux , l’examen et l’adoption des termes de références de la descente sur le terrain des membres du Conseil Electoral en vue de la supervision du scrutin ; l’examen et l’adoption de la résolution constatant la composition de la Commission Nationale de Recensement Général de votes ; la mise au point du Directeur Général des Elections sur le niveau d’avancement des préparatifs du scrutin sénatorial du 12 mars prochain puis des informations pratiques relatives à la concertation restreinte du 24 février 2023 avec les autres acteurs du processus électoral.

Le contentieux pré-électoral des candidatures vidé le 16 février dernier avec 13 recours rejetés par le Conseil Constitutionnel, place à présent à la campagne électorale. Une campagne électorale qui constitue une étape décisive et cruciale du processus électoral. Selon le Président du Conseil Electoral d’ELECAM, Enow Abrams Egbe c’est durant cette phase consacrée à priori au marketing politique, que les tendances à la violence électorale sont généralement observées : «  C’est pourquoi dans l’optique de garantir une organisation sereine et réussie de l’élection sénatoriale, j’exhorte les honorables membres du Conseil Electoral, d’accorder la plus grande vigilance aux moindres détails qu’ils pourront observer sur le terrain et qui seraient de nature à entacher l’intégrité et la transparence du scrutin ».

Quelques membres du Conseil Electoral

Une descente sur le terrain des membres du Conseil Electoral est prévue dans les prochains jours en vue de superviser aussi bien le déroulement de la campagne électorale que le suivi et le contrôle des opérations électorales tant au sein des bureaux de vote que des différentes commissions électorales statutaires mises en place pour la cause. En clair il sera question d’assurer une veille permanente des agissements et des discours politiques afin qu’ils soient en adéquation avec l’esprit, la lettre et les formes prescrits par la loi.

Les membres du Conseil Electoral devront donc œuvrer sans relâche sur le chantier d’édification d’un modèle électoral, propre, symbole de l’encrage démocratique du Cameroun en sachant que les prochaines étapes du scrutin en cours seront à coup sûr déterminantes, intenses pour ne pas dire parfois éprouvantes. A chacun de compter sur sa résilience et sa volonté patriotique.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *