• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

L’ASSOCIATION CAMEROUNAISE DES FEMMES MÉDECINS CÉLÈBRE SON TRENTENAIRE

L’ASSOCIATION CAMEROUNAISE DES FEMMES MÉDECINS CÉLÈBRE SON TRENTENAIRE

L’Association Camerounaise de Femmes Médecins (ACAFEM) célèbre ses 30 ans à Yaoundé, au Cameroun à travers une journée scientifique qui a pour thème « Objectifs du Développement Durable, santé à l’horizon 2030 et E-Médecine ».

« Une organisation, c’est une marche de fonds, c’est une marche ensemble. Il y a un proverbe qui dit : « Si vous voulez aller vite allez seul, si vous voulez aller loin allez avec les autres », pour aller loin il faut que les gens suivent, il faut savoir comment parler aux partenaires institutionnels, il faut apprendre à mobiliser les ressources parce-que c’est un espace de bénévolat et le bénévolat n’est jamais très facile. On a vu la féminisation de la profession médicale, les femmes sont engagées sur plusieurs fronts de bataille, les services, la formation, la recherche, l’administration parfois, bref nous avons appris comment mener toutes ces batailles ensemble au niveau individuel et au niveau de la structure, on s’est décentralisé, on est dans les régions sous forme de branche », tels sont les propos de la présidente nationale de l’ACAFEM Pr Anne Esther Njom Nlend en ce jour de célébration.

Il faut reconnaître que la femme médecin est très sollicitée, elle a su se faire une place au soleil, surtout les chirurgiennes, les réanimatrices. Cependant les difficultés pour ces dernières qui passent des nuits à l’hôpital, créé des interférences négatives avec la famille, les gardes au service ce n’est pas évident. Mais la femme qui est aussi dans la santé publique, régulièrement en mission, sa mobilité peut affecter la vie familiale et à ce moment-là l’éducation des enfants, un certain nombre de choses en prennent un coup. Quant au profil de carrière de la femme médecin il y a un certain nombre de spécialités pas encore féminisées, comme la chirurgie. Toutefois on constate que dans les différentes spécialités on retrouve au moins une femme médecin, selon les propos du Pr Anne Esther Njom Nlend. La féminisation de la profession médicale est vraiment lancée dans toutes les disciplines.

Après 30 ans d’activités, l’ACAFEM ne compte pas s’arrêter là. Elles ont beaucoup travaillé sur la santé de la femme et de l’enfant, il y a des maladies non transmissibles en lien avec les objectifs du développement durable : « Aujourd’hui on tend vers 2030, on sait qu’un petit poids de naissance va influencer l’hypertension à l’âge adulte, il faut continuer, il faut travailler ensemble, il faut mutualiser, il faut se mettre en réseau, se maintenir en formation continue et essayer d’être équilibrée sur tous les plans de sa vie, faire un plaidoyer pour certaines causes féminines notamment l’accès des femmes aux postes de décision parce-que la femme ne peut pas se limiter dans les administrations au rang de chef de service, il faut qu’ elle prenne la direction pour pouvoir impacter sa façon de gérer dans tous les domaines de la gestion du système de santé ».

La journée scientifique a donc été riche avec les questions de CSU (Couverture de Santé Universelle), un point d’arrêt a été fait pour voir où elles vont avec une forte médiation de la profession médicale, les femmes médecins doivent être plus visibles aux postes de décisions. Axée sur les Objectifs du Développement Durable (ODD), cette rencontre survient à une période critique de l’accès financier aux soins à travers la mise en place imminente de la couverture santé universelle au Cameroun. En outre le contexte de la pandémie COVID a renforcé l’importance de la médecine numérique et connectée dont les perspectives et ramifications multiples ont été présentées. Signalons que la présidente du trentenaire est Pr Koulla Shiro Sinata, la présidente du comité scientifique Pr Madeleine Ngandeu et la présidente du comité d’organisation Pr Anne Esther Njom Nlend.      

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *