• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

La sécurité renforcée dans les régions du Cameroun et la lutte contre la vie chère de mise en cette veille des fêtes de fin d’année

La sécurité renforcée dans les régions du Cameroun et la lutte contre la vie chère de mise en cette veille des fêtes de fin d’année

La deuxième conférence semestrielle des gouverneurs de région au titre de l’année 20022 s’est ouverte cette mi-journée à l’hôtel de ville de Yaoundé sous la houlette du ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji. Point focal des travaux : « Autorités administratives face aux défis du maintien de l’ordre, du respect des droits des citoyens de la bonne exécution des projets de développement et de la maîtrise de l’inflation ».

On ne le dira jamais assez, en cette veille de fêtes de fin d’année, les populations sont appelées à être plus vigilantes et les membres du gouvernement doivent renforcer la sécurité en cette période fragile. Le ministre de l’Administration Territoriale n’est pas passé par quatre chemins pour attirer l’attention des gouverneurs de région : « En cette période de grande effervescence où les questions sécuritaires sont mises en question, vous les gouverneurs avez pour mission de maintenir l’ordre dans votre territoire de commandement, le respect de l’autorité de l’État , l’encadrement des activités des partis politiques et des ONGs, la bonne exécution des grands projets de développement, la lutte contre la vie chère, la lutte contre le grand banditisme et les crimes organisés sous toutes ses formes, la lutte contre l’insalubrité et le désordre urbain, la promotion des libertés individuelles, le renforcement de la démocratie et l’état de droit doivent être au centre de vos préoccupations ».

Les gouverneurs de régions ont aussi pour rôle d’évaluer l’état d’esprit des populations troublées par l’augmentation au quotidien de certains produits de premières nécessités. Le patron de l’Administration Territoriale les a également interpellés sur l’accaparement des terres à des fins de spéculation foncière. Des directives instruites par le Président de la République du Cameroun que les gouverneurs de régions devront appliquer.

Quelques gouverneurs rencontrés au terme de cette journée se sont confiés à actu24.info. Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua : « La situation globale est sous mon contrôle, je sais que pendant notre séjour à Yaoundé vous allez sûrement m’interpeller sur les microbes, je tiens à vous dire qu’il n’en existe pas à Douala, nous avons des résultats encourageants de nos forces de l’ordre qui lorsqu’il y a des assassinats ici ou là, les assassins sont toujours rattrapés. Nous sommes plutôt encouragés, les fêtes se préparent bien, les populations coopèrent beaucoup avec les forces de l’ordre, je peux dire qu’à Douala rien ne peut se cacher. Nous voulons aussi rassurer que le niveau économique est encourageant, les entreprises sont résilientes face aux diverses crises que nous traversons et nous pouvons dire que dans l’ensemble les choses se passent bien à Douala ».

Les dix gouverneurs de région présents

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai déclare que sa région semble bien se porter : « La région du Sud-Ouest est sortie et continue de sortir de la situation que nous connaissons tous, la vie a repris son cours normal dans toutes les unités administratives des six départements, des sous-préfectures, des communes. La ville de Buea connait une animation intense, la ville de Limbe, celle de Kumba parce que bon nombre de camerounais qui s’étaient déplacés sont revenus à Buea pour des raisons diverses, résultat Buea, Limbe, Kumba font face à l’accroissement exponentiel des populations. Les infrastructures sont déjà dépassées, Dieu merci que les populations dynamiques sont entrain de construire des logements personnels, à usage commercial. Les grandes institutions notamment l’université de Buea avec ses activités, la Sonara se maintient malgré ce que vous savez, bref il y a une intense activité de reprise économique, sociale et culturelle, les populations s’attèlent à préparer les fêtes de fin d’année en toute sérénité. La région du Sud-Ouest est sous contrôle bien qu’il y a encore quelques égarés qui continuent d’errer dans certains coins reculés pour terroriser les populations ».

Autre réaction, celle du gouverneur de la région du Sud, Félix Nguele Nguele, c’est plutôt un calme relatif qui règne : « Dans la ville de Kribi, on doit intensifier la lutte contre la grande criminalité, le dispositif habituel va être mis en place, les états-majors de veille, les patrouilles et surtout la vigilance sera exercée sur les lieux à forte concentration humaine. Quant à la vie chère, on la ressent dans la région du Sud dans les principales métropoles, on fait ce qu’on peut pour réduire ce phénomène avec le concours des services de contrôle et de la répression des fraudes du ministère du Commerce. Nous allons tout faire pour que les fêtes de fin d’année se passent dans la sérénité afin que les populations aient accès à ce qu’elles ont droit ».

Les dix gouverneurs des régions ont suivi ce lundi deux importantes communications: la première celle du ministre de la Décentralisation et du Développement Local Georges Elanga Obam axée sur « Les avancées de la décentralisation au Cameroun« , la deuxième communication conjointe du Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense en charge de la Gendarmerie Nationale Yves Landry Galax Etoga et du Délégué Général à la Sûreté Nationale Martin Mbarga Nguele sur « Les mesures prises ou envisagées par la gendarmerie nationale et la police en vue de l’encadrement sécuritaire des fêtes de fin d’année« .

Les travaux prennent fin ce 13 décembre 2022 à Yaoundé.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *