• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

La Foire Transfrontalière annuelle de l’Afrique Centrale se tiendra à Kye Ossi au Cameroun, à Ebebiyin en Guinée Equatoriale et à Bitam au Gabon

La Foire Transfrontalière annuelle de l’Afrique Centrale se tiendra à Kye Ossi au Cameroun, à Ebebiyin en Guinée Equatoriale et à Bitam au Gabon

Du 28 juillet au 06 août prochain, les délégations des pays de la CEEAC, de la CEDEAO, à savoir le Sénégal, le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire et autres pays participants vont cogiter autour du thème : « Intégration régionale et la ZLECAF : résilience des acteurs du développement socio-économique en Afrique face aux crises sécuritaires et à la pandémie Covid 19 ». Au programme, des rencontres B to B, des expositions, ventes des produits des différents pays, la promotion des produits « Made in Central Africa » et « Made in Africa ».

La Foire Transfrontalière annuelle de l’Afrique Centrale (FOTRAC) qui se tient pour la treizième fois porte l’estampille de Jeanne Danielle Nlaté, la présidente du Réseau des Femmes Actives de la Cemac (REFAC). A quelques jours de la foire, l’initiatrice du projet rassure actu24.info : « Nous avons eu la confirmation de plusieurs partenaires institutionnels, d’office le ministère du commerce avec lequel nous travaillons, les entreprises publiques et parapubliques. Au niveau de la sous-région, on a la CEEAC avec le projet d’appui aux frontières GIZ et le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA). D’autres sont encore attendus, nous avons sollicité les grandes institutions bancaires, les banques de développement bien sûr. On attend, nous sommes entrain de mobiliser les participants ».

Sur le plan administratif Mme Nlaté a rencontré les gouverneurs et préfets du Cameroun, de la Guinée Equatoriale et le Gabon. Pour anticiper les désagréments, ils ont pensé que les participants venus des pays étrangers vont se retrouver trois jours avant à Yaoundé et ils iront en cortège.

La présidente du REFAC, par ailleurs présidente du comité d’organisation de la FOTRAC déclare : « Nous avons déjà l’appui institutionnel du gouvernement qui est immense, il y a un arrêté du Premier ministre depuis 2012 instituant un comité ministériel élargi au secteur privé. La seule difficulté ce sont les moyens financiers de fonctionnement ».

Jeanne Danielle Nlate, présidente du REFAC

Cette foire sera une opportunité pour former les femmes, ces médiatrices de paix, à travers la conférence débat sur la résolution 1325(Femmes, paix et sécurité), il y aura des rencontres plus élargies que les précédentes éditions ; un séminaire d’information et de sensibilisation sur la ZLECAF ; l’apport de la ZLECAF dans la compétitivité des organismes portuaires. Autres sujets pointilleux sur le tapis de la FOTRAC, les grandes orientations de la stratégie nationale de développement 2020-2030(SND 30) ; le rôle de la coopérative agricole dans le cadre de la ZLECAF. Sans oublier des formations sur les activités génératrices des revenus, sur la transformation agroalimentaire, le packaging et E-commerce, l’innovation technologique.

Une foire unique en son genre qui permet surtout aux femmes de démontrer leur savoir-faire et aux pays de la CEEAC, et de la CEDEAO de se vendre davantage.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *