• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Journée Internationale des Droits de la Femme, une Maman remarquable à l’EEC de Ngoulemekong II

Journée Internationale des Droits de la Femme, une Maman remarquable à l’EEC de Ngoulemekong II

Dans ses activités mensuelles au sein de cette communauté, le mois de Mars est dédié à la femme. On joue les prolongations à l’EEC de Ngoulemekong II. La responsable des « Table ronde » au sein de la paroisse de l’Eglise Evangélique de Ngoulemekong II, l’Ancienne d’Eglise Duplextine Ngouogo épse Nguemne, à ses côtés l’Ancienne Frida Kemogne et la journaliste Carole Teupa ont entretenu les fidèles sur le thème : «  Femme, levier de la reconstruction sociale, levier de la reconstruction de l’église » ce 14 mars 2024 au sein de la paroisse à Yaoundé.

Peu de fidèles pour assister à cette table ronde, mais une chose est sûre le message est passé. Maman Duplextine a rappelé l’historique de la Journée Internationale des Droits de la Femme qui se célèbre le 08 mars de chaque année. Elle trouve son origine au 20ème siècle dans les manifestations de la classe ouvrière et des mouvements féministes réclamant le droit de vote des femmes, de meilleures conditions de travail et la fin des discriminations hommes /femmes dans le domaine de l’emploi.

Si le thème retenu par les Nations Unies pour cette édition 2024 est « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme », à l’EEC de Ngoulemekong II, on a choisi « Femme, levier de la reconstruction sociale, levier de la reconstruction de l’Eglise », comme thématique. Parmi les mamans fidèles, l’une d’elle a attiré notre attention afin de mieux échanger sur ce thème.

On l’appelle Maman Alice Valentine Sonhafouo. Agée de 39 ans, elle est mère célibataire. Quatre enfants à sa charge (20, 16, 9 et 6 ans), elle se bat toute seule pour nourrir, éduquer et assurer la scolarité de ses enfants. Elle a son business qu’elle gère au quotidien, le peu qu’elle reçoit, elle essaie du mieux qu’elle peut de subvenir à ses besoins et ceux de ses enfants. Pour la scolarité de ses enfants, elle débourse plus de six cent mille fcfa (600 000) par an.

Témoignage de Maman Alice Valentine Sonhafouo

Maman Frida l’a invité sur le panel pour qu’elle nous raconte son témoignage, émue, elle déclare : « Ce n’est pas du tout facile d’être à la fois père et mère pour les enfants, c’est DIEU qui me soutient, c’est en 2015 que je décide de suivre véritablement DIEU ».

Quelques fidèles présents la remarque. Les dimanches, assise sur la première rangée au sixième banc avec ses deux dernières filles, toutes les chorales qui entonnent un chant, elle est toujours debout pour danser. « Elle a la joie de vivre, son sourire est un antistress, toujours de bonne humeur, quand on la voit, nous ne pensons plus à nos problèmes », nous confie un fidèle présent à cette table ronde. A elle de répondre : « Quand je vois tout ce que Dieu a fait dans ma vie, je ne peux que lui rendre grâce, je lui dis merci pour ses merveilles dans ma vie, je ne peux que danser ».

Son premier enfant de sexe féminin âgé de 20 ans, Eradine Lambou est fière de sa mère : « J’éprouve beaucoup d’admiration pour ma mère. Quand je la vois, je vois tout ce qu’elle fait pour nous encadrer j’ai les larmes aux yeux. Elle a failli mourir après l’un de ses accouchements, Dieu l’a gardé. Quand je vois ce qu’elle a subi avec le père de ses enfants, je me demande comment peut-elle être toujours aussi joyeuse, on comprend donc que Dieu est au centre de tout et je lui dis infiniment merci ».

Un véritable modèle de femme-mère célibataire à suivre, avoir la foi, ne pas s’apitoyer sur nos problèmes, être optimiste, persévérante et Dieu fera des exploits dans notre vie lorsque nous nous approchons de lui.

A la responsable l’Ancienne d’église Duplextine Nguemne de conclure : « Ce que je retiens de maman Alice c’est qu’elle demande à Dieu. Nous quand nous nous réveillons que faisons-nous ? Alors que chaque jour le Seigneur renouvelle ses bontés, ses compassions. Est-ce que nous remercions Dieu pour ce qu’il nous donne au quotidien ? Ne dormons pas avec la tristesse, ne nous réveillons pas avec la tristesse et Dieu nous exaucera comme maman Alice ». Et l’Ancienne d’église Frida Kemogne de dire : « Maman Alice est une milliardaire aux yeux de Dieu pour toutes les grâces qu’elle a déjà reçu dans sa vie, elle a encore sûrement beaucoup à nous dire, rendez-vous jeudi prochain pour la partie 2 ».

La Table ronde s’est achevée sur notre faim, les fidèles avaient encore des témoignages à faire et des expériences à partager, cela se fera jeudi prochain, soyons juste mobilisés, quoi qu’on fasse mettons toujours DIEU au centre de notre vie comme Maman ALICE de l’EEC de Ngoulemekong II, une fidèle des fidèles qui ne désespère jamais, avec une FOI inébranlable. Le meilleur est à venir pour cette femme qui croit véritablement au Seigneur Tout Puissant, une chose est sûre DIEU lui réserve beaucoup de choses et cela se saura.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *