• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Fin de l’imposture à la chefferie Bangou NGAMBOU KEMAYOU occupe enfin sa chaise au sein de la chefferie supérieure Bangou

La goutte qui déborde du vase serait une fausse lettre du ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji datant du 15 mars 2022 s’adressant au préfet du département des Hauts-Plateaux sur la succession à la chefferie traditionnelle de 2ème dégré de Bangou qui désignerait Arnaud Tchihou Tayou comme chef traditionnel de 2ème degré de céans fils du défunt Marcel Tayo, alors que le vrai chef supérieur du peuple Bangou est Maurice Ngambou Kemayou, fils du défunt chef supérieur Bangou Paul Bernard Kemayou inhumé au panthéon le 24 janvier 2019 en présence des autorités administratives, traditionnelles, élites, populations à Bangou. L’imposture a assez duré, il était temps que les populations de Bangou exposent la vérité au grand jour.

Installé confortablement le 13 mars 2022 à la chefferie supérieure Bangou, le faux chef semblait jouir des prérogatives qui sont les siennes pourtant Arnaud Tchihou Tayou n’est pas dans ses droits, les populations n’ont pas hésité à se faire justice au regard de la lenteur des autorités administratives à se prononcer sur une affaire qui perdure depuis des lustres. Le faux chef a ainsi été délogé à la chefferie Bangou et de suite les populations ont installé le vrai chef supérieur Maurice Ngambou Kemayou. Pour le peuple Bangou il est inadmissible de laisser encore un imposteur à la tête de la chefferie Bangou.

Les populations Bangou sur l’esplanade de la chefferie supérieure Bangou

En réalité, Marcel Tayo devait assurer l’intérim de 1979 à 1985 à la chefferie Bangou étant donné que le chef Paul Bernard Kemayou était en exil. Décédé en 1985 en Guinée Konakry, on devait enterrer son reste mortuaire à Bangou et le chef par intérim Tayo sortait de la chefferie, mais il s’est permis d’y rester jusqu’à sa mort en régnant 25 ans de plus, 25 années dans l’illégalité, 25 années où le gouverneur à travers le préfet n’a pas pu trouver de solutions. Que dire des notables de la chefferie qui sont voués à la mort parce qu’ils avaient déjà bu le cadi au temps du feu Tayo concernant son testament. Et aujourd’hui le même camp veut poursuivre l’imposture, d’où la colère des populations de Bangou qui disent non et depuis le 14 mars 2022 le vrai chef supérieur Bangou est bel et bien assis sur son trône et tient son bâton de commandement à la chefferie supérieure Bangou. En attendant que le Roi Maurice Ngambou soit véritablement présenté aux autorités administratives par les populations de Bangou.

Le Roi Bangou Maurice Ngambou Kemayou avec son bâton de pèlerin assis sur son trône à la chefferie

Pour le Roi Bangou arrêté le 28 janvier 2019 par le successeur du notable Mbe Youkap qui a remis le nouveau chef Bangou aux mains du Roi Bazou ce jour-là, la vérité est là : « On ne cache pas la lumière du soleil comme avait dit quelqu’un, quoi qu’on fasse dans la vie, la vérité finit toujours par triompher ». Le Roi Bangou, ses notables à ses côtés les populations vaquent aisément à leurs occupations sur l’esplanade de la chefferie supérieure Bangou. Pendant ce temps, l’usurpateur, l’imposteur, le faux chef descendant de Marcel Tayo, Arnaud Tchihou Tayou et sa bande se sont évaporés dans la nature et nous osons croire qu’ils ne reviendront pas de sitôt au sein d’une chefferie qui n’est pas la leur.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *