• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Comment intégrer le handicap dans le plan communal de développement?

Comment intégrer le handicap dans le plan communal de développement?

Les acteurs locaux de la commune d’arrondissement de Yaoundé 4 à l’école du développement local inclusif. L’atelier organisé à Yaoundé par la Plateforme nationale des Organisations des Personnes Handicapées et Sightsavers a pour but de renforcer les capacités des acteurs locaux sur le Développement Local Inclusif (DLI) et les procédés d’inclusion du handicap dans le plan communal de développement, aussi de faire le point sur la prise en compte du handicap dans le processus d’élaboration du Plan Communal de Développement (PCD).

Les personnes handicapées au Cameroun sont peu présentes et pas assez impliquées dans les organes de prise de décision y compris au niveau local malgré leurs multiples initiatives. Dans un contexte d’accélération de la décentralisation qui peine à être une réalité, Sightsavers a accompagné le ministère de la décentralisation et du développement local (MINDEVVEL) à l’élaboration d’un guide sur le Développement Local Inclusif (DLI). Ledit document élaboré et destiné principalement aux élus et acteurs locaux énonce les pré requis à prendre en compte pour promouvoir efficacement la participation et l’influence des personnes handicapées au niveau local.

Ils étaient donc là ce mercredi dans la salle des conférences de la mairie de Yaoundé 4 pour la formation, l’exécutif communal, les leaders traditionnels, les leaders religieux, les conseillers municipaux de Yaoundé 4, les cadres techniques de la commune CCD et CCF, le PNDP Centre, le service des affaires sociales et sanitaires, les organisations des personnes handicapées entre autres.

Georges Joseph Eyebe est le président de l’Association Dynamique des Aveugles recherchant l’Autonomie (ADARA) : « La formation a été bénéfique car désormais les personnes en situation de handicap participeront au développement de la commune, nous avons notre mot à dire. Tout ce qu’on nous a appris à cet atelier nous irons le communiquer aux autres membres de l’ADARA, et nous verrons comment développer nos quartiers et nos villages ».

Pour Adeline Mafogne, présidente de l’Association des Femmes Handicapées Actives du Cameroun, cette formation tombe à point nommé : « Avec cette formation, nous allons connaître le processus de décentralisation, ce qui permettra de relayer les informations auprès des personnes handicapées qui ont souvent besoin des appuis et ne savent pas qu’à travers la mairie de Yaoundé 4, elles peuvent bénéficier des appuis économiques et les appareillages ».

Tout au long de cette journée, les 30 participants ont suivi bon nombre d’exposés, à savoir le rappel sur le handicap, la décentralisation et le développement local inclusif ; l’état des lieux de la prise en compte du handicap au niveau communal ; le partage d’expériences réussies en matière de DLI et planification communale inclusive : cas de la commune de Mbalmayo ; comment mesurer la qualité du processus DLI puis les travaux de groupes et les restitutions. La méthodologie de l’atelier a été suivie par une approche participative inclusive. Elle a intégré les présentations théoriques à travers des exposés, des phrases interactives par des questions – réponses. Pour faciliter l’interaction avec les personnes déficientes auditives, les échanges ont été facilités par une interprète en langue de signe.

Nathalie Madiesse de la Plateforme des Personnes Handicapées expose sur la notion du handicap

Depuis 2017, Sightsavers accompagne la Plateforme Inclusive Society for Persons with Disabilities dans la mise en œuvre d’un vaste projet d’inclusion sociale au Cameroun. Il s’agit à travers ce nouveau volet de renforcer les droits civils et politiques des femmes et des hommes handicapées en garantissant une plus grande participation au processus électoral aussi bien au niveau local qu’au niveau national.

Au terme donc de cet atelier, les participants ont eu une meilleure connaissance de la notion du handicap, ont défini les stratégies pour rendre inclusive le plan communal de développement en cours d’élaboration. Les participants ont également identifié les axes de collaboration pour une meilleure synergie avec les Organisations des Personnes Handicapées.   

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *