• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Cameroun : Pont sur le fleuve Malombo : la première pierre posée

Cameroun : Pont sur le fleuve Malombo : la première pierre posée

L’ouvrage d’art est un pont mixte bipoutre acier-béton de 160 ml, comportant des culées et piles en béton armé, sur une traversée dont le profil présente une chaussée bidirectionnelle à 1 x 2 voies de 3,5 m chacune et 2 trottoirs de 1 m de part et d’autre des deux voies. L’entreprise chargée de l’exécution des travaux CHINA FIRST HIGHWAY ENGINEERING COMPANY LTD et la mission de contrôle le Groupement INTEGC/GENERAL ENGINEERING ont été choisis à l’issue des procédures d’appel d’offres International et National respectivement.

La première pierre de cet important ouvrage, dont la construction a été instruite par le Président de la République du Cameroun Paul Biya, a été posée  par le Ministre des Travaux Publics, en présence du Ministre des Affaires sociales et du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics chargé des routes, sur les berges du fleuve Nyong à Malombo, ce 21 juin 2024 à Malombo par Makak dans le département du Nyong et Kellé dans la région du Centre.

Le projet de construction du pont sur le fleuve Nyong à Malombo qui permettra sans doute, de densifier les échanges entre les populations des départements du Nyong et Kellé et de la Mefou et Akono en général, et les populations environnantes à Malombo notamment du grand Canton Longuè, de Minka, de Bitoutouk et de Makak pour ne citer que celles-là, constitue la matérialisation du programme de développement des infrastructures routières impulsé par le Chef de l’Etat.

Dans son allocution de circonstance, le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a déclaré que la pose de la première pierre du pont est un moment emblématique : « Le pont rapproche, le pont unit, le pont crée des conditions de rapprochement, d’échanges et de concorde. Avec le pont de Malombo, c’est une autre liaison qui s’ouvre vers le port de Kribi. Avec la construction de cette infrastructure, il faut aménager des accès pour davantage fluidifier les mouvements ». Il est surtout question d’éloigner à jamais les traversées mortelles provoquées par les naufrages lorsqu’on sait que le dernier naufrage du 07 juin 2022 a causé la disparition de sept personnes. L’ingénieur de l’Etat a d’ailleurs séance tenante, instruit la réalisation d’une étude de la voie qui mène à cette infrastructure en construction.

« Qui l’aurait cru ? », s’est exclamé le maire de la commune de Makak. Pour Jean Jacques Mbogol 3, cet évènement est et restera un très grand moment dans l’histoire du peuple bassa en général, Makak en particulier précisément le canton Longuè. Il a remercié le patron des Travaux Publics pour ses actions visibles et remarquables dans les missions à lui confiées par le Chef de l’Etat.

L’ouvrage dont les travaux de construction ont démarré, va réduire les difficultés rencontrées dans le franchissement de cet obstacle naturel qu’est le Nyong . Il va également contribuer à desservir un bassin agricole important, à améliorer les conditions de vie des populations du département  du Nyong et Kellé à travers la fluidité de la circulation, le transport  des personnes et des biens et des échanges entre ce département et ceux du Mfoundi et de la Sanaga Maritime.

Outre l’ouvrage, l’entreprise va aménager des voies d’accès sur une longueur cumulée de 960 m avec un profil en travers présentant une chaussée de 1x 2 voies de 3,5 m chacune avec 2 accotements de 1,5 m chacun de part et d’autre des voies. La structure de chaussée de ces voies d’accès comportera une couche de roulement en béton bitumineux d’épaisseur 5cm, une couche de base en grave concassé 0/31,5  épaisseur 20 cm, une couche de fondation en grave latéritique épaisseur 25 cm et un revêtement en enduit superficiel bicouche sur les accotements. D’autres ouvrages sont également prévus dans le marché, notamment la réalisation d’un dalot d’équilibre 4x5x4 et un autre de 3×1,5×2 et des ouvrages d’assainissement.

L’objectif recherché à travers le projet est de désenclaver les villages de Minka, Bitoutouk jusqu’à la route Olama – Kribi, de manière à engendrer la redynamisation du secteur agricole et favoriser le développement rural et économique des villages environnant au fleuve Nyong, de sécuriser la traversée du fleuve Nyong au niveau de Malombo où plusieurs pertes en vie humaines ont déjà été enregistrées pendant cette traversée et de valoriser le potentiel touristique de la zone, notamment avec la chute de Mpoumé , qui est d’environ 744 m.

Le coût des travaux de la construction du pont et de ses accès sur le fleuve Nyong à Malombo dans l’arrondissement de Makak, département du Nyong et Kellé, région du Centre, évalué à plus de 8,5 milliards de fcfa pour un contrôle technique chiffré à près de 900 millions de fcfa, est financé par le Budget d’Investissement Public du MINTP, exercices 2024, 2025 et 2026. La fin des travaux est fixée au 30 mars 2027.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *