• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Réseaux sociaux : le Conseil National de la Communication, les régulateurs africains des médias et les plateformes numériques prêts à promouvoir un modèle africain de régulation de l’espace médiatique

Réseaux sociaux : le Conseil National de la Communication, les régulateurs africains des médias et les plateformes numériques prêts à promouvoir un modèle africain de régulation de l’espace médiatique

Le Forum International CNC – RIARC s’est ouvert ce mercredi matin à l’hôtel Hilton de Yaoundé sous le thème : « La problématique de la régulation des Réseaux sociaux : les modalités d’une collaboration entre les régulateurs africains des médias et les plateformes numériques ». Au menu durant deux jours des ateliers et une session de restitution. Une initiative du Conseil National de la Communication et du RIARC.

La gestion des politiques des contenus des plateformes numériques internationales; des mesures de prévention et de lutte contre la désinformation et le discours  de haine dans les réseaux sociaux; les modalités de collaboration entre les plateformes numériques et les régulateurs des médias pour une approche concertée sont les trois thèmes au centre du forum international. Un forum qui se tient au regard du foisonnement de dérives enregistrées sur les réseaux sociaux.

Joseph Chebongkeng Kalabubsu, président du Conseil National de la Communication par ailleurs président en exercice de la PRAC justifie la tenue d’un tel forum avec les membres du RIARC, les représentants des plateformes numériques internationales.

Joseph Chebongkeng Kalabubsu, président du Conseil National de la Communication

Il est aussi question de poser un diagnostic général des réseaux sociaux, un véritable enjeu universel de l’heure en suscitant des solutions appropriées visant à encadrer les contenus préjudiciables à travers une rencontre entre les régulateurs des médias d’Afrique et de l’espace francophone d’une part et les représentants des plateformes numériques d’autre part.

Latifa Akharbach, présidente de la HACA au Maroc, présidente en exercice du RIARC souhaite que l’espace public numérique actuel puisse offrir des opportunités afin d’exercer librement, accéder à l’information et à la connaissance.

Le Maroc, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Cap Vert, le Cameroun entre autres pays, participent aux travaux qui prennent fin ce 09 novembre 2023. Rappelons-le, conformément aux dispositions de l’article 3 (1) du décret du 23 janvier 2012 portant réorganisation du Conseil National de la Communication (CNC), « le Conseil est chargé d’assister les pouvoirs publics dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de la politique nationale de la communication sociale ». Sur la base de ces considérations, le CNC est amené à adresser des problématiques de régulation diverses, telle que celle liée à l’activité des plateformes numériques, dans l’optique de lutter contre la désinformation, la manipulation de l’information et autres dérives liées au phénomène des réseaux sociaux.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *