• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Plus de piété pour les fidèles chrétiens pendant la semaine Sainte

Plus de piété pour les fidèles chrétiens pendant la semaine Sainte

Dès ce jour, les chrétiens du monde entier entament le Triduum Pascale. C’est une période de trois jours pendant laquelle l’église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus Christ, elle s’étend de la messe vespérale du Jeudi Saint aux vêpres du dimanche de Pâques.

Pour les chrétiens, la semaine sainte est la semaine qui précède la fête de Pâques, elle s’ouvre par le dimanche des rameaux et de la passion. Lors de la dernière cène, Jésus a offert son corps et son sang en nourriture à ses apôtres, la célébration du Jeudi Saint est marquée par le lavement des pieds, qui a la même signification que l’Eucharistie. Il faut dire que Jésus Christ est venu sur la terre pour se faire serviteur et offrir sa vie. Dans la liturgie du Vendredi Saint, nous méditons le mystère de la mort du Christ et nous adorons la Croix, sur laquelle l’œuvre du salut est accomplie. Suite à ce combat victorieux, l’Église contemple le Christ au tombeau, dans le « repos » du Samedi Saint. Et dimanche, l’apothéose avec la célébration de la Pâques.

D’après le Pasteur Gertrude Tokam, révérende à l’Eglise Evangélique du Cameroun (EEC) de la Paroisse de Soa, dans le département de la Mefou et Afamba, région du Centre, Pâques c’est la victoire absolue du mal sur le bien, de la vérité sur le mensonge, du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel : « Pâques c’est la victoire de la vie sur la mort, Christ par sa mort et sa résurrection le 3ème jour inaugure une ère nouvelle pour l’humanité. C’est en fait une nouvelle création et le monde change de visage, un monde qui n’est plus dominé par le péché mais animé par l’esprit de Dieu. La résurrection du Christ nous rappelle l’amour inconditionnel de Dieu qui doit renaître dans les cœurs pour des relations plus harmonieuses entre les hommes au sein des familles dans l’église et la société ».

En réalité, tous les chrétiens sont appelés à devenir des hommes nouveaux à Pâques, ils doivent ressuscités avec Christ, communiant avec lui et portant à sa suite une mission d’espérance au milieu de son peuple. Pasteur Gertrude Tokam pense du reste que les chrétiens sont appelés à être des semeurs et des porteurs de joie, de paix, d’amour, de pardon, mais surtout de réconciliation.

Et ce n’est pas par hasard que la communauté chrétienne a institué la période de carême. Une période qui dure 40 jours. Cette année 2022, débutée le 02 mars, elle a pris fin le 10 avril. Dans toutes les paroisses et chapelles, ce fut des moments meublés par de prières, de méditations, de recueillement, de louanges, d’adoration et de jeûne. La paroisse EEC (Eglise Evangélique du Cameroun) de Soa n’a pas dérogé à la règle. La révérende Gertrude Tokam : « La marche de 40 jours est un temps de préparation à la célébration de Pâques, un moment de dépouillement, de repentance où on réapprend à vivre sa vie chrétienne et témoigner le Christ. Pendant cette période, le chrétien se laisse vider du superflu qui étouffe l’expression de sa foi et se laisse remplir de la force et de la grâce de Dieu en vue d’être réellement transformé et engagé pour la mission qui l’interpelle ». Au Docteur en Théologie Systématique de poursuivre : « Le chiffre 40 a une valeur biblique hautement symbolique. Il nous rappelle par exemple 40 jours de déluge de Noé (Genèse 7 :4 dans la Bible), Israël marchant vers la terre promise et séjournant dans le désert pendant 40 ans (Nombres32 :13), Elie avait jugé Israël pendant 40 ans (1Samuel 4 :18) prédication de Jonas et repentance de Nice pendant 40 jours), Moise demeure 40 jours et 40 nuits au sommet du Mont Sinaï (Exode24 :18) etc…40 c’est le chiffre de l’attente, de la préparation, de l’épreuve, du châtiment. Pour la période de 40 jours précédent Pâques, il a été question de voir un temps d’élévation, de communion profonde avec Dieu, un temps de retraite et de transfiguration ».

A la Paroisse EEC de Soa, pendant ces 40 jours, l’accent a donc été mis sur la prière individuelle, familiale et communautaire. Des moments de jeûne, individuel, communautaire (tous les lundis), les enseignements. Mais il était aussi question d’observer le vrai jeûne (Esaïe 58) qui s’accompagne d’actions concrètes à savoir le partage, la charité, la diaconie. Bref tourner son cœur vers les déshérités et les personnes qui sont dans le besoin.

Espérons que chaque chrétien a pris conscience de cette période de carême et qu’il pourra ressusciter réellement avec Jésus Christ le 17 avril 2022, jour de la célébration de Pâques.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *