• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Lutte contre les discours haineux dans les médias les journalistes interpellés

Lutte contre les discours haineux dans les médias les journalistes interpellés

Deux organisations à but non lucratif Rainforest Center for Policy Research et rOg Agency for open Culture and Critical Transformation ont organisé ce 28 avril 2023 à l’hôtel Mont Febé de Yaoundé un forum des leaders des médias  sur le discours haineux. Le forum a réuni des directeurs de médias, des rédacteurs en chef, des universitaires, des représentants de la société civile et des décideurs politiques.

Au centre de leurs échanges : l’état actuel de la liberté et de la diversité des médias au Cameroun ; les cadres juridiques et éthiques qui réglementent  le discours de haine puis les meilleures pratiques et stratégies pour concilier le droit à la liberté d’expression à la responsabilité de prévenir l’incitation à la violence et à la discrimination.

En réalité, le forum a permis de favoriser le dialogue et la collaboration entre les différentes parties prenantes, à partager les expériences  et les leçons tirées de différents contextes et à identifier  des actions et des recommandations concrètes pour promouvoir un environnement médiatique propice à la démocratie, aux droits de l’homme et à la cohésion sociale.

L’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Cameroun Dr Corinna  Fricke apprécie le projet initié par Defyhatenow : « Ce projet est d’une importance crucial pour nous spécialement dans la situation où internet et les réseaux sociaux sont utilisés à tort et à travers et gagnent en influence. La liberté de la presse est la base de la démocratie mais les fausses informations ne détruisent pas seulement des personnes mais des groupes ethniques, groupes religieux entre autres. Pire les discours de haine peuvent aussi détruire une société et la liberté de la presse. Je suis contente que le gouvernement soutient cette action de Defyhatenow qui a inclu deux organisations dans le projet».

Evoquons à présent ce gouvernement qui a pris la question à bras le corps. Ghislain Ayina représentant personnel du ministre de la Communication par ailleurs point focal discours de lutte contre la haine au MINCOM déclare qu’un point focal chargé de la lutte contre les discours de haine à travers les médias a été créé au sein du ministère de la Communication qui accompagne d’ailleurs de telles initiatives : « La présence du MINCOM se justifie à ce forum pour démontrer que de tels agissements sont inadmissibles dans l’espace public et ailleurs. Le patron de la communication ne cessera de rappeler que l’’on ne saurait fustiger un individu ou un groupe qui fait de son identité. Il est donc question de combattre ce phénomène pour le réduire à sa plus simple expression car il s’agit d’un risque majeur à la paix sociale, à l’équilibre qui règne dans notre société et nous ne saurons le tolérer ».

Le représentant pays de l’initiative Defyhatenow au Cameroun et de rOg Agency, Desmond Ngala a déclaré : « En tant qu’organisation  travaillant sur la consolidation de la paix et de la prévention de conflits à travers des médias numériques, nous avons vu comment les discours de haine peuvent alimenter la violence et la division dans la société. Nous avons également vu comment les médias peuvent être une force pour le bien, en promouvant le dialogue, la tolérance et la compréhension mutuelle ».

Grâce au projet Defyhatenow donc, les acteurs des médias et les citoyens seront outillés et aptes à utiliser les médias numériques pour un changement social positif. La vingtaine de journalistes présente a suivi les modules tels que la liberté d’expression et discours de haine dans la pratique : défis et meilleures pratiques pour les médias, la société civile et les décideurs politiques puis la liberté d’expression et discours haineux à l’ère du numérique : opportunités et menaces. Il  ne reste plus qu’aux participants de mettre ces connaissances en pratique.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *