• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

LES MEMBRES DE L’ASSOCIATION DES BAYAM-SELAM DU CAMEROUN A L’ECOLE DE LA NORMALISATION LES BONNES PRATIQUES D’HYGIENE ET D’EMBALLAGE ALIMENTAIRE

LES MEMBRES DE L’ASSOCIATION DES BAYAM-SELAM DU CAMEROUN A L’ECOLE DE LA NORMALISATION LES BONNES PRATIQUES D’HYGIENE ET D’EMBALLAGE ALIMENTAIRE

L’agence des normes et de la qualité a organisé pendant trois jours un atelier de sensibilisation et de formation à Yaoundé à l’intention des femmes bayam selam. Elles ont été formées sur les dangers biologiques de l’alimentation, les dangers chimiques et physiques de l’alimentation, les responsabilités des acteurs dans la production et la distribution entre autres.

La cinquantaine des participantes présentes dans la salle ont suivi avec attention les cours dispensés par les experts de la norme. Deux d’entre elles nous disent ce qu’elles ont retenu.

Julie Amougou Eyenga vend au marché de Nsam : « Lorsque nous sommes au marché, nous devons avoir la qualité des produits que nous vendons pour attirer les consommateurs étant donné que lorsque nous avons une bonne marchandise, nous attirons la clientèle. Nous avons également appris l’hygiène et l’attitude à adopter face aux clients, ne pas être agressives mais plutôt aimables, la manière d’exposer la marchandise, choisir un cadre propre, c’est-à-dire respecter les règles d’hygiène et éviter les véhicules souillés pour le transport des marchandises qui pourraient abimer nos marchandises et créer des maladies à notre clientèle et à nous aussi qui consommons ».

Cécile Bernadette Nneme Nyebe exerce quant à elle au marché du Mfoundi : « Ce qui a le plus captivé mon attention à cette formation c’est l’hygiène. Comment nous devons nous comporter au marché, comment rester propre. Il y a aussi la manière de transporter et installer les marchandises sur nos comptoirs. Nous avons également été édifiées sur l’emballage, ne pas utiliser n’importe quel emballage ».

L’accent a donc été mis sur la qualité des produits proposés aux consommateurs. L’ANOR à travers sa cellule nationale de Femmes et Normalisation a ainsi décidé de former les membres de l’ASBY, l’Association des Bayam Selam du Cameroun qui a à sa tête Maie Mbala Biloa, présidente fondatrice. L’objectif de cette cellule nationale de Femmes et Normalisation est d’accompagner les femmes dans le développement de leur entreprise grâce à l’utilisation des normes, les normes qui permettent d’uniformiser et d’optimiser la qualité des produits, les normes qui les aident à se démarquer de la concurrence, les normes qui sont le plus puissant levier pour exporter leurs produits à l’échelle internationale.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *