• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Le VIH / SIDA disparaîtra d’ici quelques années au Cameroun

Le VIH / SIDA disparaîtra d’ici quelques années au Cameroun

C’est au cours d’une conférence de presse que le panel des experts a réuni les journalistes pour les édifier sur la célébration des 20 ans d’impact du Programme Présidentiel pour la Lutte contre le SIDA (PEPFAR 20 years of impact). La rencontre a eu lieu ce 26 janvier 2023 à l’ambassade des Etats-Unis du Cameroun.

Le Plan d’urgence du président des Etats-Unis pour la lutte contre le SIDA est l’engagement le plus important jamais pris par une nation pour lutter contre une seule maladie. Au niveau mondial on compte 25 millions de vies sauvées, la prévention de millions d’infections à VIH, l’accélération des progrès dans la lutte contre la pandémie mondiale du VIH/SIDA dans plus de 50 pays.

L’ambassadeur des Etats-Unis du Cameroun prononce son discours liminaire

Les agences de mise en œuvre de ce programme sont CDC, U.S.Centers for Disease Control and Prevention, DOD, Département de la Défense, DOS Département d’Etat, USAID(Agence des Etats-Unis pour le Développement International), Corps de la Paix, Peace Corps. Un programme qui accède à des schémas thérapeutiques optimaux pour les adultes et les enfants ; met en place des stratégies de dépistage et modèles de prestation de services différenciés et centrés sur la personne ; le suivi est mené par la communauté ; optimiser la chaîne d’approvisionnement en comblant les lacunes dans les résultats de santé des enfants vivant avec le VIH.

PEPFAR soutient plus de 300 établissements de formation sanitaire à travers les régions du Cameroun et assure la prévention, les soins et le traitement du VIH et de la Tuberculose au profit de 350 mille camerounais vivants avec le VIH.  

Le budget PEPFAR du Cameroun pour la période de 2011 à 2023 s’élève à plus de 351 milliards de francs cfa. Quant à l’exercice 2023 le budget est de plus de 48 milliards de francs cfa. Les populations cibles sont la population générale, les forces de défense, les populations prioritaires, les populations clés comme les travailleuses de sexe, les drogués, les orphelins et les enfants vulnérables.

Selon Dr Clément Ndongmo, le directeur par intérim de CDC il y a de cela 20 ans, le SIDA était considéré comme un arrêt de mort : « Avec l’initiative américaine PEPFAR a investi aujourd’hui plus de 100 milliards de dollars américains à travers plus de 50 pays pour réduire des millions de nouvelles infections, pour mettre des millions de personnes sous traitement ».

Selon le Programme national de lutte contre le Sida à travers une enquête menée en 2017 – 2018 au Cameroun, on estime à 3,7% le taux de prévalence soit 5% pour les femmes et 2,3% pour les hommes. En 2018, l’on enregistrait 28 mille personnes sous traitement anti rétroviraux lorsqu’on annonce la gratuité, en 2022 plus de 400 mille personnes déjà sous traitement antirétroviraux. D’ici 2030, le SIDA ne sera plus un problème de santé publique car les nouvelles infections seront réduites.


L’ambassadeur américain au Cameroun Christopher John Lamora qui a ouvert la conférence de presse du PEPFAR, n’a pas manqué d’exprimer sa tristesse sur l’assassinat de Martinez ZOGO : « C’est vraiment une tragédie au regard du rôle que joue les journalistes dans la vie du Cameroun et de n’importe quel pays. Nous pensons que la profession du journalisme c’est à peu près l’équivalent des parties du gouvernement exécutif, législatif et judicaire. Je sais que parmi vous il y a des amis et connaissances de M.Zogo, l’ambassade des Etats-Unis adresse ses condoléances à la famille. On espère que le gouvernement du Cameroun comme il a déjà promis va faire une investigation transparente, complète, ouverte et que les résultats arriveront à savoir qui a véritablement tué Martinez Zogo et les résultats seront publiés ouvertement  pour qu’il y ait justice pour lui et sa famille ».  

PEPFAR, le Programme présidentiel pour la lutte contre le Sida célèbre ainsi ses 20 ans d’existence avec pas mal d’actions menées sur le terrain, l’avenir s’annonce bien avec plus d’actions telles que le renforcement du système de santé, PEPFAR en communauté en mettant un accent sur la sensibilisation.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *