• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Le discours du chef de l’Etat de fin d’année suivi par la jeunesse

Le discours du chef de l’Etat de fin d’année suivi par la jeunesse

Comme il est de tradition, le Président de la République du Cameroun Paul Biya s’est adressé à la nation à 20h, le 31 décembre dernier à travers la chaîne nationale radio et TV. L’Association Jeunesse Emergente et Républicaine du Cameroun a mobilisé quelques personnalités et les jeunes sur la Place de l’Indépendance, non loin de l’hôtel de ville de Yaoundé pour écouter le discours du chef de l’Etat édition 2022.

Les jeunes ont répondu présents à l’appel de l’Association Jeunesse Emergente et Républicaine du Cameroun. Selon la présidente nationale Cathy Meba : «Il était très important pour nous d’appeler la jeunesse à suivre le message du chef de l’Etat car nous nous rendons compte que la jeunesse d’aujourd’hui ne se concentre plus sur les choses essentielles, alors que de nos jours les discours du président de la république sont des enseignements, ce ne sont plus des discours courants, nous devons nous en imprégner, les écouter avec beaucoup d’attention et les implémenter ».

Le président de la république  a constaté que le Cameroun comme d’autres pays, a continué de faire face en 2022 à des chocs exogènes : «  En dépit de ce contexte difficile, notre économie a su s’adapter à la conjoncture internationale en faisant preuve une fois encore de résilience. Son taux de croissance a enregistré une légère progression se situant autour de 3,8% contre 3,6% en 2021. L’année 2023  sera marquée par le démarrage des travaux relatifs à l’exploitation du minerai de fer de Kribi – Lobé. Ce projet prévoit notamment la construction d’une usine d’enrichissement du fer, d’un pipeline d’environ 20 kilomètres et d’une centrale de production d’énergie de 60 mégawatts ».

Espace aménagé pour le visionnage du discours du président de la république du Cameroun

Aux côtés de la présidente nationale de l’Association Jeunesse Emergente et Républicaine du Cameroun, le président de l’OJRDPC du Mfoundi I, Emmanuel Motso Pesseu, représentant personnel du maire de Yaoundé 1er, Jean Marie Abouna qui s’est confié à actu24.info au terme du discours : « Nous sommes satisfaits, le président de la république vient de fixer le cap 2023, c’est une année d’espoir pour la jeunesse, il a mis la jeunesse au centre de ses préoccupations en mettant en exergue les différents projets qui pour d’aucuns seront mis en service et d’autres leurs réalisations seront intensifiées. Nous sommes satisfaits au terme de cette séance de visionnage où la jeunesse s’est retrouvée une fois de plus dans ce discours, et nous pensons qu’il était opportun, qu’il était nécessaire et même indispensable pour cette jeunesse de suivre ce discours ».

En gandoura bleue le ministre de la Jeunesse et de l’Education Physique, à côté la présidente nationale de l »association Jeunesse Émergente et Républicaine du Cameroun Cathy Meba, après elle, Emmanuel Motso Pesseu président OJRDPC Mfoundi I, en blanc Jacques Yoki Onana maire de l’arrondissement de Yaoundé 6

Quant au maire de Yaoundé 6, Jacques Yoki Onana, autre partenaire de l’Association Jeunesse Emergente et Républicaine du Cameroun déclare qu’on a écouté un président constant : « Constant dans son discours, avec un maître mot un peu plus de 40 ans aujourd’hui, construire, bâtir un Cameroun moderne. C’est ce que je retiens de ce discours, bâtir un Cameroun moderne malgré la conjoncture internationale qui est défavorable à tous les pays du monde y compris le Cameroun. La conjoncture y est à la Covid 19 et surtout à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Le président est resté résilient et a ordonné la mise en œuvre de beaucoup de projets ».

Au regard de la jeunesse le président a parlé de la lutte contre la corruption qui est un véritable frein au développement d’un pays et l’incivisme. Pour le président du Cameroun Paul Biya, il faut renforcer la gouvernance dans la gestion des affaires publiques et de maîtriser les dépenses de l’Etat. Et toutes ces personnalités qui s’enrichissent illicitement en spoliant l’Etat à quelque niveau que ce soit vont rendre des comptes. En clair, chacun à son niveau  doit faire montre  de probité mais surtout veiller à la préservation de l’intérêt commun.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *