• mai 20, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

LA POPULATION BANGOU ATTEND PATIEMMENT L’INTRONISATION DE SON ROI SA MAJESTE MAURICE NGAMBOU KEMAYOU

LA POPULATION BANGOU ATTEND PATIEMMENT L’INTRONISATION DE SON ROI SA MAJESTE MAURICE NGAMBOU KEMAYOU

Depuis le 15 mars dernier, Bangou est sous haute tension, les populations en ont raz le bol, il est temps que le gouvernement procède à l’installation du vrai Roi des Bangou car on ne peut pas avoir deux chefs dans un village.

Une journée historique pour le peuple Bangou ce 25 mars 2022. Les populations de Bangou ont acclamé et installé leur chef supérieur Bangou sur l’esplanade de la chefferie supérieure de ce village. Elles attendent à présent la décision de l’Etat pour desceller les portes de la chefferie et installer officiellement Sa Majesté Maurice Ngambou Kemayou.

Dans la foule actu24.info a choisi trois habitants du village Bangou, ils témoignent.

Geornathan Noupa Nana âgé de 36 ans est jardinier : « Nous sommes à la chefferie depuis une semaine pour donner l’honneur à notre Ro Ngambou Kemayou Maurice. Il y a des usurpateurs qui ont pris la chefferie depuis 4 ans et nous empêchent de marcher dans notre village. C’est pour cette raison que la population a décidé de vivre en direct et régner dans la chefferie jusqu’à ce que l’administration nous donne la voie à suivre avec notre roi. Il est inadmissible que notre roi reste hors de la chefferie. La chefferie est faite pour toute la population Bangou et non pour les imposteurs, nous sommes là pour la vérité, nous allons installer notre roi par tous les moyens, nous on veille tous les jours pour faire vivre le village Bangou, cela fait 4 ans que Bangou souffre ».  

Clqude Yepdi et Geornathan Noupa, se sont exprimés sur la succession à la chefferie Bangou

Claude Yepdi, 55 ans, jardinier également est du même avis : « Nous sommes ici pour revendiquer notre droit, le droit de notre village, le droit de nos ancêtres, nous ne sommes pas là pour faire la guerre, nous sommes là pour la paix. Nous voulons le chef que la population a choisi, on a mis un chef depuis 40 ans, regardez la chefferie est devenue la forêt, feu Marcel Tayo vivait là-bas comme un locataire. Nous voulons que le vrai chef prenne sa place, l’usurpateur est monté par certaines élites, il a été chassé de la chefferie par les populations».

Quant à David Tchoula, artisan âgé de 81 ans pense que Bangou vient de sortir de l’enfer : « Cela fait plus de trois ans que Bangou souffre pour son chef, mais nous sommes heureux d’avoir installé notre chef sur l’esplanade de la chefferie, nous avons chanté l’hymne national. Je vous remercie de votre présence à Bangou, vous allez transmettre le message quel que soit le lieu où vous serez que Bangou est sorti de l’enfer. Le travail que vous avez entrepris est de travailler pour le peuple, nul ne peut parler seul, si vous avez décidé de travailler pour le peuple, travailler bien pour que le pays aille de l’avant. Regardez la population, elle est venue dire merci à Dieu. Ce matin une fine pluie est tombée, une lueur est apparue, signe de la renaissance de Bangou. Les gens sont heureux de voir Ngambou Kemayou comme leur chef supérieur ».

David Tchoula, habitant Bangou

Au-delà de tout, malgré tout cet enthousiasme, ces pleurs, ces révélations, l’attente risque être longue, on ose croire que l’intronisation officielle de Sa Majesté Maurice Ngambou Kemayou n’est pas pour demain après la tenue de la rencontre de sensibilisation présidée par le préfet du département des Hauts Plateaux, Ousmanou Yapmen à Baham, dans la région de l’ouest du Cameroun.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *