• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Construction de la route Ngaoundéré-Paro : la finalisation de la chaussée préoccupe l’entreprise

Construction de la route Ngaoundéré-Paro : la finalisation de la chaussée préoccupe l’entreprise

Les travaux de construction de cet axe de 70 km se poursuivent dans la région de l’Adamaoua. Depuis le redémarrage des travaux, l’entreprise se déploie, aussi bien dans des ateliers de mise en œuvre des couches de chaussée, que sur l’aménagement des talus.

Le projet dont le coût est de 31 846 913 799 FCFA (Trente un milliards huit cent quarante et six millions neuf cent treize mille sept cent quatre-vingt-dix-neuf) TTC s’exécute dans la région de l’Adamaoua, département de la Vina, entre le point kilométrique 0+000, dans la localité de Selbe Darang à l’intersection N14 et N1 à Ngaoundéré et le point kilométrique 70+000, dans la localité de Paro. Sur un linéaire total de 70 km, la couche de fondation déjà réalisée couvre une longueur de 13,78 Km, la couche de base s’étend sur 12,32 Km et la couche d’imprégnation exécutée couvre actuellement un linéaire de 11,60 Km. L’entreprise a démarré les travaux de mise en œuvre de la couche de roulement, avec moins d’un kilomètre déjà réalisé. S’agissant des travaux d’assainissement, les fossés bétonnés couvrent un linéaire de 7956,0 ml sur les 56 290ml attendus, 48 dalots sont aménagés sur un total de 51 et les travaux de construction du pont sur la rivière Manang sont réalisés à  47,04%.

Le projet a pour but d’assurer une liaison routière revêtue entre Ngaoundéré et Paro pour l’amélioration des conditions de vie des populations et de contribuer à la liaison routière de Ngaoundéré vers les localités de Paro et Tignere qui sont des grands bassins de productions agricole, halieutique et d’élevage en même temps qu’elle assure une partie du transit du trafic destiné aux frontières du Tchad et du Nigeria avec le Cameroun (Paro-Tignère – Mayo Baléo – Kontcha-frontière Nigéria). Cette route facilitera en outre la liaison entre le septentrion et les régions du Centre et de l’Ouest, contribuant ainsi à l’amélioration des échanges et au désenclavement des bassins agricoles et agropastoraux (liaison avec N15 axe Batchenga-Ntui-Yoko- Tibati-Ngaoundéré et N6 axe Foumban-Tibati-Febadi-Ngaoundéré passant par Banyo).

SOURCE : CELLULE DE COMMUNICATION MINTP

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *