• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Cameroun : Une nouvelle cuvée de pharmaciens sur le terrain

Cameroun : Une nouvelle cuvée de pharmaciens sur le terrain

Ils sont environ 122 pharmaciens soit 42 venant de Bangangté département du NDE, région de l’Ouest de l’Université des Montagnes, 55 venant de la Faculté de Médecine et Sciences Pharmaceutiques de l’université de Douala et 25 venant de la Faculté des Sciences de l’université de Yaoundé I, qui ont prêté serment ce 13 octobre 2022 devant les membres de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun, de leurs maîtres et parents. Cérémonie de prestation de serment qui s’est déroulée au nouveau siège de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun à la nouvelle route Omnisports à Yaoundé.

Ils ont tous répété le serment de Galien en français et anglais lorsqu’ils prêtaient serment : « Je jure en présence des maîtres de la faculté, des conseillers de l’ordre des pharmaciens et de mes condisciples : d’honorer ceux qui m’ont instruit dans les préceptes de mon art et de leur témoigner ma reconnaissance en restant fidèle à leur enseignement ; d’exercer dans l’intérêt de la santé publique, ma profession avec conscience et de respecter non seulement la législation en vigueur, mais aussi les règles de l’honneur, de la probité et du désintéressement ; de ne jamais oublier ma responsabilité et mes devoirs envers le malade et sa dignité humaine. En aucun cas, je ne consentirai à utiliser mes connaissances et mon état pour corrompre les mœurs et favoriser des actes criminels. Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses. Que je sois couvert d’opprobre et méprisé de mes confrères si j’y manque ».

Promotion de pharmaciens de Douala

Dès cet instant les lauréats auparavant étudiants sont devenus des pharmaciens, et le président de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun Dr Frank NANA, heureux de leur dire qu’ils font désormais parti de la confrérie des pharmaciens.

Un satisfecit pour le président Dr Franck NANA : « C’est une fierté, vous voyez le SG de l’Ordre qui est entrain de danser, c’est une fierté pour nous, c’est la deuxième année consécutive que nous organisons la réception dans notre maison de pharmaciens, nos futurs confrères. C’est une fierté en plus quand vous voyez la mobilisation de nos confrères qui sont quittés de l’Est, l’Extrême Nord pour honorer de leur présence à cette prestation de serment qui est un acte symbolique. Nous sommes très fiers de ces jeunes qui sont engagés et résolus à travailler avec nous dans la profession. Je les conseille d’être courageux, d’être des personnes humbles, respectées et qui demandent du respect. Ils doivent en tout temps s’engager dans la morale, l’éthique et la déontologie. Ils doivent aussi être inventifs, bien accueillir le patient et lui prodiguer les soins tels que prévue par la loi. Ils ne doivent pas être des personnes qui attendent leurs salaires sur place, mais d’aller chercher leurs salaires, d’aller au-delà de ce qu’on attend d’eux et de montrer qu’ils méritent la confiance de leurs confrères et du patient ».

Mot du président de l’Ordre National des pharmaciens du Cameroun Dr Frank NANA

Julienne Lucie BOOG NGOUE est l’une des 55 lauréats de la Faculté de Médecine et Sciences Pharmaceutiques de l’université de Douala de la huitième promotion (2014 – 2021) : « Nous venons de prêter serment, à la fin de cette prestation, nous avons intégré le corps pharmaceutique, nous sommes désormais des pharmaciens agréés et nous avons reçu nos numéros d’ordre. Au niveau de l’insertion professionnelle, nous ne comptons plus trop sur la fonction publique parce que nous avons déjà les aînés qui sont sortis l’année passée, mais ils ne sont pas encore intégrés, du coup nous ne pensons plus à l’intégration. Mais grâce à nos numéros d’ordre, nous pensons trouver le travail facilement en espérant être bien rémunérés ».

Promotion des pharmaciens de l’université des Montagnes de Bangangté

La prestation de serment des lauréats en pharmacie est ainsi une cérémonie lourde de signification et pleine de symboles, elle marque l’entrée dans la profession des nouveaux pharmaciens qui ne peuvent exercer après inscription au tableau de l’Ordre.

Une réussite de ces étudiants qui ont eu comme premier soutien leurs parents. Dr Laouanz HAOUAOU, enseignante à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion à l’université de Yaoundé II, Soa témoigne : « C’est ma fille, en réalité ma petite sœur, je l’ai coaché durant son parcours à l’université des Montagnes de Bangangté. Je peux le dire entre guillemets c’est une maman fière que vous avez devant vous aujourd’hui car nous sommes allés au bout de notre parcours. Ce n’était pas facile pour l’enfant car Bangangté est loin de Yaoundé, de la famille. Elle a tenu, les parents ont joué leur rôle, il y a des moments qui ont été difficiles mais on s’est dit elle a réussi son concours, on doit l’aider à avancer dans sa vie, et c’est ce qui a été fait. Je suis vraiment fière de tous les sacrifices consentis, aujourd’hui je suis heureuse, je rends grâce Dieu ».

Un aperçu des parents des nouveaux promus

Les parents sont donc la fleur de l’humanité pour avoir porté ces étudiants qui ont troqué la blouse d’étudiant pour celle d’un professionnel sur laquelle figure un signe distinctif.

Promotion des pharmaciens Yaoundé

Dès ce 14 octobre 2022, ces 122 nouveaux pharmaciens de Bangangté, Douala et Yaoundé recevront leur carte professionnelle après avoir tenu avec abnégation durant sept ans à un parcours si difficile. Pour tout dire le pharmacien est la clef adéquate pour sortir le patient de sa maladie, surtout que le principal défi sera d’être à l’écoute du patient. Tâche certes pas évidente lorsqu’on sait que 90% des cas de patients ne s’exprimeront ni en anglais ni en français. A ces heureux promus de s’adapter le moment venu.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *