• mai 25, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Cameroun : Les administrations publiques s’ouvrent au public

Cameroun : Les administrations publiques s’ouvrent au public

Depuis le 22 juin dernier à Yaoundé, le SAGO 2022, axé autour du thème “La Modernisation de l’Administration Publique Camerounaise comme levier majeur d’atteinte des objectifs de la SND-30”, offre aux administrations publiques et parapubliques, un espace unique pour présenter leurs actions, aux usagers du service public.

Ce 28 juin 2022, le ministère des Marchés Publics (MINMAP) a tenu une conférence sur le thème : « Les marchés publics : instruments stratégiques de réalisations des objectifs de la SND 30 ». Christophe Paldou, directeur général des marchés des infrastructures au MINMAP nous édifie sur cette thématique en s’appesantissant sur les mauvaises prestations des marchés publics : « Les mauvaises prestations qui persistent dans le secteur des marchés publics sont une réalité. A qui la faute ? D’abord les prestataires qui l’exécutent. Le prestataire doit respecter le cahier de charge et les normes. Mais dans la chaîne d’exécution d’un marché, il y a plusieurs intervenants : le maître d’ouvrage, le chef service du marché, l’ingénieur du marché et le maître d’œuvre qui assurent le contrôle interne de l’exécution de ce marché. En dehors du contrôle interne, il y a le contrôle externe, chacun doit jouer son rôle. Il est clair que si l’entreprise ne réalise pas bien   le contrôleur est là pour lui rappeler qu’elle ne réalise pas bien son marché afin qu’elle prenne des mesures correctives. Si le contrôleur n’a pas bien fait son travail il peut y avoir de mauvaises prestations, si le maître d’ouvrage également n’a pas assuré le paiement des prestations à temps, cela peut impacter sur l’entreprise qu’elle réalise des mauvaises prestations. Les populations riveraines en voyant cela si elles n’avisent pas à temps, cela peut également impacter sur l’exécution du marché, donc la responsabilité est partagée mais les prestataires sont les premiers responsables », conclut le directeur général des marchés des infrastructures.

Christophe Paldou, en gandoura, DG des marchés des infrastructures au MINMAP

Il faut dire que les marchés publics visent à réaliser des objectifs qui au-delà des travaux, prestations et services ont pour finalité le développement durable, le développement des PME, le développement social, la préservation de l’environnement, l’amélioration des conditions de vie du bien-être des populations, c’est dire que les marchés publics contribuent très bien à la réalisation des objectifs de la SND 30.

Le nouveau code des marchés publics reconsidère le ministère des marchés publics en le focalisant essentiellement au contrôle externe de la passation et de l’exécution des marchés publics. A ce titre le MINMAP effectue les contrôles de la passation des marchés publics, des maîtres d’ouvrages, et maîtres d’ouvrages délégués ; vérifier à travers les contrôles inopinés l’effectivité et la qualité des prestations réalisées et réceptionnées ; vérifier après la signature du marché son adéquation avec le dossier d’appel d’offres, la décision d’attribution et l’offre du cocontractant retenu ; assister en qualité d’observateur aux recettes et réceptions techniques des prestations entre autres missions.

Le ministère des Marchés Publics en tant qu’organisme chargé du contrôle externe de la passation et de l’exécution des marchés publics, dans la passation et l’exécution des marchés publics a deux nouveaux principes, l’efficience et l’intégrité. Quant à l’exécution, pour être valable, le procès-verbal de réception doit être signé par les deux tiers au moins des membres dont le président.

La conférence du MINMAP a été bien suivie, autre conférence bien suivie ce mardi, celle du ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (MINFOPRA) qui avait pour point culminant : « Gestion prévisionnelle des effectifs : leviers de la performance de l’administration publique ».

Ce mercredi 29 juin au palais polyvalent des sports de Yaoundé, trois ministères sur la sellette, le Contrôle Supérieur de l’Etat, le ministère des Travaux Publics et le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières. Des conférences où le public qui souhaite enrichir ses connaissances sur ces administrations est tout simplement invité à suivre ces différentes communications.

Fin du SAGO, Salon de l’Action Gouvernementale, le 1er juillet prochain.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *