• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Cameroun : Des jeunes professionnels édifiés sur la gouvernance forestière

Cameroun : Des jeunes professionnels édifiés sur la gouvernance forestière

Un vendredi matin édifiant pour la soixantaine de jeunes exerçant dans divers secteurs d’activités qui ont pris de leur temps pour suivre la conférence débat axée sur l’illégalité dans la chaîne d’approvisionnement du bois organisée par JNMAP, Journalists Network for Maputo Action Plan. Un réseau de journalistes qui s’intéresse aux problèmes de santé dans ses différents aspects, mais aussi aux questions environnementales à l’instar de la gouvernance forestière. Des échanges initiés avec le partenariat de Pulitzer Center.

Personne ne le démentira, depuis des années, des voix s’élèvent de la société civile en passant par les organisations non gouvernementales, nationales pour décrier les dérives de la gouvernance forestière au Cameroun.  Des panélistes triés sur le volet pour expliquer à ces jeunes les réalités vécues sur le terrain: Madeleine Ngeunga, journaliste d’investigation et éditrice Afrique au Pulitzer Center ; Declermond Ateba Logo, expert en foresterie tropicale et Ghislain Fomoun, expert forestier, consultant et chargé des programmes de l’ONG SAILD.

Madeleine Ngeunga plante le décor.

La présidente nationale de JNMAP, Adrienne Engono Moussang délivre son mot de bienvenu

Parmi les participants, quatre d’entre eux expriment leur satisfaction. Elza Djomo, juriste a trouvé les échanges enrichissants, échanges qui ont permis d’approfondir ses connaissances sur la gestion des forêts, précisément sur la gestion de la chaîne d’approvisionnement du bois au Cameroun.

Selon Prudence Masseng de Alumni Elti pour la restauration des paysages dégradés : « Le séminaire était instructif, les échanges m’ont permis de connaître davantage les problèmes et les défis qui existent dans le secteur du bois au Cameroun. Aussi les opportunités expliquées aux participants ont attisé mon intérêt pour les métiers liés à la forêt. Je sors de cette importante rencontre remplie et prête à me lancer dans une opportunité. J’ai également apprécié la valorisation des produits forestiers non ligneux ».

Loic Kaham est du même avis, il a appris les bienfaits de la forêt et les différents méfaits qui se cachent derrière l’exploitation des forêts du Bassin du Congo. Quant à Styves Ngoa Essiane, the seminar was quite enriching as we learned new things on the Congo Basin, it is importance for the world climate and how we can protect this second worlds biggest ecological lung at our local Level.

Il ne reste plus qu’à souhaiter que JNMAP organise régulièrement des séminaires sur des sujets aussi pertinents tels que les changements climatiques, les forêts, la désertification et la biodiversité avec l’appui des partenaires aussi efficaces que Pulitzer Center afin d’édifier véritablement les jeunes en quête de connaissances.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *