• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Consultations gratuites à l’Hôpital de Référence de Sangmélima

Consultations gratuites à l’Hôpital de Référence de Sangmélima

Une campagne de consultations gratuites et des soins buccodentaires, Oto-Rhino-Laryngologie (ORL), ophtalmologiques se tient du 1er au 03 juin 2022 à l’Hôpital de Référence de Sangmélima. Etablissement hospitalier de 2ème catégorie, la structure hospitalière a entrepris de mettre en œuvre le triptyque augmentation de la fréquentation, l’amélioration de l’offre et de la qualité des soins.

Les populations de Sangmélima et ses environs n’ont pas manqué ce précieux rendez-vous. Femmes, hommes et enfants battent le pavé au sein de l’hôpital, chacun se dirige vers le spécialiste qui l’intéresse.

Bienvenu Minkoa Noah est un patient. Le cinquantenaire s’est dirigé vers le dentiste : « Je suis venu ici pour me faire appliquer une prothèse dentaire, j’ai perdu trois dents lors d’un accident, je désire qu’on les remplace. J’ai été bien accueilli, je viens de la caisse, je suis allé payer les frais qui sont assez accessibles par rapport à la situation ordinaire ».

La prothèse est composée de dents en résine acrylique, ou comme par le passé en porcelaine. Aujourd’hui la céramique est le matériau le plus utilisé pour les prothèses dentaires. La céramique a une qualité durable et esthétique car elle ressemble aux dents naturelles de par sa teinte et son aspect translucide. Jean Claude Essama, dentiste à l’hôpital de district de Meyomessala, invité à cette campagne en complément d’effectif explique : « On met la prothèse dans la bouche du patient pour donner la forme, c’est comme un moule. Après avoir tiré sa forme on coule avec le plâtre pour avoir le modèle de sa prothèse. Fabriquer une prothèse n’est pas facile, c’est un travail qui doit se faire dans la bouche du patient, pour éviter de faire cela dans sa bouche, il faut prendre l’empreinte qui va sortir intégralement la forme de sa bouche. Un travail qui se fait pendant 2 à 3 heures de temps ».

En fait la prothèse est un dispositif dentaire remplaçant une ou plusieurs dents absentes et, si nécessaire, les structures anatomiques associés. La première prothèse dentaire connue date de 2600 ans. Il existe deux types de prothèses dentaires, la prothèse fixe et la prothèse amovible.

Dr Bekono est le chef de service Odonto – Stomatologie à l’Hôpital de Référence de Sangmélima (HRS), elle nous situe sur la campagne : « Depuis ce mercredi matin nous avons reçu environ 30 patients au cabinet dentaire, sur les 30 patients, plus des 2/3 ont payé leurs soins et sont satisfaits. Nous avons détecté des cas de caries dentaires, des cas de rage dentaire c’est à dire que le nerf de la dent est déjà touché, les maladies qui touchent les gencives, les mauvaises haleines. Nous faisons aussi le blanchiment de dents pour les patients qui ont les moyens et qui veulent avoir une dentition très blanche, la séance coûte 5000 frs cfa. Cette campagne est un élan de solidarité que le directeur de l’hôpital, le Pr Dominique Noah Noah lance à la population du Dja et Lobo, afin que personne ne soit mis à l’écart des soins. Les soins sont humanitaires, nous utilisons le bon matériel pour que tout le monde puisse en bénéficier. Ceux qui sont encore à la maison, qui doutent encore, ne doutez plus, venez-vous faire soigner à petits prix, tout le monde sera servi ».

Au service ophtalmologique, 53 malades enregistrés ce 1er juin en matinée. Bon nombre de pathologies entrent en jeu :  les conjonctivites bactériennes, des cas de myopie, de cataracte, des cas de glaucome, quelques cas de traumatisme entre autres. Pour les lunettes et les médicaments prescrits aux patients, ils pourront les avoir à bons prix.

Autre patient rencontré sur le site de l’Hôpital de Référence de Sangmélima (HRS), monsieur Bikoula qui souffre d’une rhinite allergique chronique depuis des années et il a abandonné son traitement. Ayant appris que l’HRS organisait une campagne de consultations gratuites, le cinquantenaire s’y est rendu : « On m’a enregistré ce mercredi matin, une heure après le spécialiste en ORL m’a reçu. Je trouve que cette campagne est une bonne initiative, le médecin a tout le temps de s’occuper de vous, il m’a diagnostiqué, il m’a donné une ordonnance, il m’a donné rendez-vous dans deux semaines, il me suivra durant deux mois et on verra ce qui va se passer. Ce genre de campagne doit se multiplier afin qu’on s’habitue à cet hôpital qui faisait un peu peur aujourd’hui on essaie de démystifier l’HRS ».

Le patient M.Bikoula face au Dr Yves Nkodo

L’otorhinolaryngologie représente une branche de la médecine spécialisée dans le diagnostic et le traitement des troubles du nez, de la gorge, de l’oreille et de la région tête et cou. Le spécialiste est appelé otorhinolaryngologiste. Dr Yves Nkodo médecin ORL à l’HRS déclare que ce mercredi matin il a reçu une vingtaine de patients, pour lui le nombre importe peu, c’est la qualité des soins à offrir aux patients qui l’intéresse : « Ici nous prenons en charge les pathologies telles que les otites, sinusites, laryngite, lithiase salivaire. Nous faisons des consultations depuis ce matin et des examens complémentaires. Nous avons diagnostiqué une surdité chez un enfant de 11 ans, c’est un enfant qui a trainé au quartier car ses parents n’avaient pas les moyens. Les parents doivent être sensibilisés, il ne faut pas attendre que les enfants grandissent, dès qu’on constate que l’enfant n’entend pas bien, on doit l’amener chez l’ORL, il est vrai que notre spécialité est peu connue, mais nous nous occupons de la surdité ».

Le Pr Dominique Noah Noah, directeur de l’HRS en lunettes et Raymond Barre Mekamba, responsable communication HRS regardent les dons offert par le partenaire

Durant trois jours, les populations de Sangmélima et ses environs ont droit aux consultations gratuites et aux services à moindre coûts. L’HRS bénéficie de l’appui des partenaires qui ont offert des brosses à dents, des pâtes dentifrices, des fils dentaires, des bains de bouche et la liste est longue. Dons que le Pr Dominique Noah Noah a partagé aux patients.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *