• mai 24, 2024
  • Last Update mai 12, 2024 5:32 pm
  • yaoundé

Cameroun : Des entreprises peu expérimentées prennent l’assaut des marchés dans les ouvrages d’art

Cameroun : Des entreprises peu expérimentées prennent l’assaut des marchés dans les ouvrages d’art

C’est ce qui ressort de la présentation faite par le chef de la division des Ouvrages d’art vendredi dernier dans la foulée des réunions présidées depuis le 9 janvier 2023 par le ministre des Travaux Publics, à l’effet de préparer le plan de travail 2023 du ministère des Travaux Publics (MINTP). Dans l’ensemble, sept ouvrages d’art sont en cours de construction, les travaux de construction de quatre ouvrages doivent démarrer cette année.

Pour l’année 2023, 27 projets de construction et de réhabilitation d’ouvrages d’art, y compris une prestation intellectuelle, seront exécutés. Parmi sept projets de construction des ouvrages d’art en cours dont la construction d’un pont de 90 mètres linéaires sur la Lobo, voie d’accès au barrage hydroélectrique de Mekin avec un taux de réalisation de 3% ; la construction d’un pont de 90 mètres linéaires sur le Dja avec un pourcentage de 0% ; la reconstruction du pont de Palar sur le Mayo Kalliao et ses voies d’accès dans le département du Diamaré, avec un taux de réalisation de 3,95% ; la construction d’un pont sur le Mayo Pitchoumba au point kilométrique 11+ 800 sur la régionale 35, Pana-Poli ; la construction d’un pont et ses accès sur le fleuve Nchiayang dans le Mbam avec un taux d’exécution de 17,50% ; la reconstruction du pont sur la rivière Mahe au point kilométrique 17+ 00 du tronçon Yabassi – Nkondjock avec un avancement global de 74,26% et la reconstruction du pont sur la rivière Mahou, route Ndobiam – Nbiam avec un taux d’avancement de 16,8%.

Dans l’ensemble, on note une faible production des entreprises contractualisées pour l’exécution de ces travaux. En effet après leur contractualisation, plusieurs entreprises sont à la traine dans l’exécution des travaux, ce qui entraine de gros retards dans leur exécution. L’on note également que pour cette année, quatre projets de construction d’ouvrage d’art qui vont démarrer. Il s’agit notamment  de la construction du pont sur la rivière Nyong à Malombo dont la procédure d’appel d’offres est enclenchée ; la reprise des travaux de construction du pont sur la rivière Mmem à Olorunti dans l’arrondissement de Widikum ; la construction de huit dalots sur la route Sobia – Nkolboutou et l’aménagement de la digue Kom dans le département du Nyong et Mfoumou dont le dossier d’appel d’offre est en cours d’élaboration et la construction d’un pont sur la rivière Mungo sur la Nationale 8. S’agissant particulièrement du pont sur la rivière Malombo, le ministre des Travaux Publics a relevé la nécessité de contractualiser  une entreprise compétente, en raison des spécificités techniques du projet et des caractéristiques du fleuve Nyong dont les courants d’eau sont assez importants. L’idée d’une pré-qualification a été évoquée dans le but de garantir la bonne exécution des travaux.

Plusieurs projets d’entretien routier seront en outre exécutés sur les ouvrages d’art au cours de l’année 2023. Dans ce cadre, six projets sont prévus, à savoir les travaux sur le pont à double voies de 34 ml sur le Mayo Gniwa sur la route Tignere – Mayo – Baleo ; les travaux du pont sur le Mayo Thildé ; la protection des talus sur le tronçon Bamenda – Batibo ; les travaux du pont sur la rivière Mbierh – Mabouo au point kilométrique 24+ 800 sur le tronçon Mbiame – Limite Nord-Ouest/ Ouest ; les travaux du pont sur la rivière Chi Mleu à Bakouatcha et les travaux du pont sur la rivière Bekwe entre Isangele et Akwa.

Pour ces projets, les procédures de contractualisation sont enclenchées. S’agissant de la réhabilitation des ouvrages d’art, huit projets ont été énumérés. La réhabilitation de l’ancien pont du Wouri est en cours avec un taux de réalisation de 33,65% avec une défaillance du groupement d’entreprises contractualisé.

Au terme de cette année qui vient à peine de commencer, il est attendu un pourcentage de réalisation de 100% de ce projet. Le remplacement de dix buses par des dalots sur la Nationale 3, tronçon Yaoundé – Pont de Ndoupé, le remplacement de cinq buses sur la Nationale 3 tronçon Pont de Ndoupé – Pont sur la Dibamba, la reconstruction des ouvrages.

SOURCE : CELLULE COMMUNICATION MINTP  

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *