• juillet 21, 2024
  • Last Update juillet 20, 2024 8:24 pm
  • yaoundé

Inondations dans la région de l’Extrême-Nord, la Croix Rouge Camerounaise veut stopper le massacre

Inondations dans la région de l’Extrême-Nord, la Croix Rouge Camerounaise veut stopper le massacre

Projet d’actions anticipatoires sur les inondations au Cameroun, le lancement a eu lieu ce 02 avril 2024 au siège de la Croix Rouge Camerounaise à Yaoundé, en présence des Chefs de délégation IFRC ; CICR et CRF ; des administrations publiques et les représentations diplomatiques. Il est question de réduire l’impact des catastrophes, renforcer la résilience des communautés face aux aléas climatiques ainsi que les coûts d’intervention en cas de réponse dans la région de l’Extrême-Nord au Cameroun.

La Croix-Rouge Camerounaise veut se positionner comme un acteur majeur dans les actions anticipatoires sur les inondations dans l’Extrême-Nord, à cet effet, elle contribue à la préparation pour une intervention efficace. Durant la dernière décennie, le Cameroun a été marquée par des impacts notables des phénomènes liés aux changements climatiques tels que les inondations, l’intensification de la sécheresse, les mouvements de masse dans les zones de montagne, les vagues de chaleur etc … mais les inondations sont celles qui persistent le plus touchant de manière systématique chaque année la quasi-totalité des régions du Cameroun, en tête l’Extrême-Nord.

La Présidente Nationale de la Croix Rouge Camerounaise, Cécile AKAME MFOUMOU explique le projet

Le projet estimé d’un coût global de près de 164 millions de fcfa pour une période de 14 mois de septembre 2023 à novembre 2024 financé par le gouvernement italien, interviendra dans les zones du Mayo Danay, Logone et Chari et Diamaré avec pour résultat de mettre en place un mécanisme de prévision des inondations et du suivi d’actions précoces limitant l’impact sur les vies, les propriétés et les moyens d’existence.

La présidente nationale de ce Mouvement Humanitaire remercie ses partenaires

Entre autres activités qui seront organisées, un atelier de sensibilisation à la protection sociale réactive aux chocs de trois communautés de l’Extrême-Nord du Cameroun ; élaborer et mettre à jour des directives de déploiement de la National Response Team(NRT) ; organiser des sessions de développement et de validation des déclencheurs d’action rapide et listing, priorisation et validation des actions précoces ; sans oublier l’organisation des réunions du comité de pilotage.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *